Ce matin, on refait le match France-Allemagne.

Le patron des patrons, Pierre Gattaz veut baisser les cotisations sur les salaires.

Ces charges sociales sont beaucoup trop élevées en France selon lui A l'appui de son argumentaire, il cite le modèle allemand.

"Un point très important, c'est la baisse du coût du travail, vous savez que le coût du travail en France est encore très élevé. Il est de 35 milliards d'euros de trop par rapport au coût du travail allemand".

Le patron du Medef Pierre Gattaz considère que l'écart de cotisations sociales est de 35 milliards entre la France et l'Allemagne. C'est gigantesque. Vrai ou Faux ?

C'est faux, en fait le Medef le reconnait lui-même... il s'agit d'une extrapolation macroéconomique. On va y revenir.

Entre la France et l'Allemagne, l'écart de cotisations sociales payées par les employeurs tourne plutôt autour de 55 milliards d'euros, selon l'IFRAP, un institut d'études économiques très libéral.

C'est donc beaucoup plus que les 35 milliards d'euros avancés par Pierre Gattaz.

Pierre Gattaz se trompe-t-il ?

En fait, 35 milliards, c'est le montant des cotisations sociales familiales prélevées sur les salaires. Pour le patronat, les allocations familiales devraient être financées par l'impôt sur le revenu, donc par les ménages et non par les employeurs. Il demande donc la suppression de ces charges sur les salaires.

En fait d'écart France Allemagne, il s'agit donc plutôt d'un chiffre bien français.

C'est donc un faux pour Pierre Gattaz.

Le Medef dit souvent que le travail coûte plus cher en France qu'en Allemagne ; finalement elle coûte combien cette heure travail ?

Si on intègre les services, c'est vrai que le coût de l'heure de travail reste plus élevée en France : environ 1 euros de plus qu'en Allemagne. L’écart est même assez important par rapport à la moyenne de la zone euro : environ 6 euros. Mais aujourd'hui les courbes se rejoignent : selon les dernières statistiques de l'institut Eurostat, dans l'industrie l'heure de travail coûte même moins chère aujourd'hui en France qu'en Allemagne. 38 euros en France, contre près de 41 euros en Allemagne.

L'écart se resserre. Pourquoi ?

Le coût du travail dans l'industrie augmente moins vite en France qu'en Allemagne, c'est dû au crédit impôt compétitivité emploi, mis en place lors du dernier quinquennat. L'autre raison c'est le salaire minimum mis en place par l'Allemagne depuis 2015 (il est même plus élevé qu'en France) Malgré ça, les exportations françaises elles restent toujours bien moins dynamiques que les exportations allemandes. Nos produits n'ont pas la même réputation que les produits Made in Germany. Bref le coût de la main d'œuvre, ce n'est qu'un aspect de la compétitivité des entreprises. Autrement dit la compétitivité n'est pas qu'une question de prix.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.