Améliorer l'accès à l'apprentissage permet-il de faire baisser le chômage des jeunes ?

Apprentis utilisant un robot industriel
Apprentis utilisant un robot industriel © AFP / Monty Rakusen

Voici l'argument de Muriel Pénicaud, ministre du travail pour sa réforme de l'apprentissage : 

On n'a que 400 000 apprentis en France, les autres pays européens, qui n'ont pas de chômage de masse des jeunes, ont 15% d'apprentis.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.