A quelques semaines du sommet mondial sur le climat, la COP21, voici ce qu'affirmait le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy sur i> Télé dimanche dernier :

Sans le nucléaire, la France émettrait 15 fois plus de CO2 c'est ce qu'affirme en substance le PDG d'EDF. Vrai ou faux ?

Jean-Bernard Lévy dirige actuellement le groupe Thales
Jean-Bernard Lévy dirige actuellement le groupe Thales © Maxppp / Christophe Morin

Faux. Le patron d'EDF se laisse un peu emporter par son enthousiasme. C'est vrai que la France est plutôt bien placée en termes de pollution au CO2. J'ai vérifié auprès de l'agence européenne de l'environnement, l'agence internationale de l'énergie, et même auprès du [Citepa, l'agence française qui calcule les émissions de gaz à effet de serre pour le ministère de l'Environnement ](Le site du Citepa, l’agence française qui calcule les émissions de gaz à effet de serre http://www.citepa.org/fr/air-et-climat/polluants/effet-de-serre/dioxyde-de-carbone): la France, c'est vrai, est plutôt bien placée en terme d'émissions de CO2. Nous émettons environ 5 à 6 tonnes de CO2 par habitant. C'est moins que la moyenne européenne, qui est de 7 à 8 tonnes de CO2 par habitant.

La France pollue moins, mais pas 15 fois moins comme l'assure Jean-Bernard Lévy.

Vous pourriez m'objecter que la France est un grand pays, la cinquième puissance économique, du coup il vaut mieux calculer notre consommation de CO2 en fonction de notre richesse, de notre PIB. Mais là encore, la France pollue moins : 150 tonnes de CO2/dollar, alors que la moyenne européenne est au-dessus avec 240 tonnes. C'est moins, mais toujours pas 15 fois moins. C'est donc un faux pour le patron d'EDF.

On peut quand même dire que la France émet moins de CO2 que la moyenne européenne

Et cela s'explique en grande partie par le choix du nucléaire. Le nucléaire, c'est plus des trois quarts de notre électricité, or c'est une énergie qui dégage beaucoup moins de CO2 que le charbon ou le gaz. L'Allemagne ou la Pologne qui se chauffent en grande partie avec ces deux combustibles, émettent évidemment beaucoup plus de dioxyde de carbone que la France.

L'Allemagne est juste au-dessus de la moyenne européenne, grâce aux énergies renouvelables. Quant à la Pologne, elle produit près du triple de CO2 rapporté à sa richesse, que la moyenne européenne.

Est-ce à dire que le nucléaire nous aide à lutter contre le réchauffement climatique ?

C'est l'un des arguments de l'industrie nucléaire. Mais pour les défenseurs de l'environnement, le nucléaire ce n'est pas seulement des centrales, qui émettent en effet peu de gaz à effet de serre. Le nucléaire, c'est aussi des déchets radioactifs, qu'il faut retraiter, sans compter qu'il faut aussi acheminer l'uranium de très loin, car la France ne dispose pas de la matière première et cela génère aussi de la pollution.

A Paris, dans un mois, la planète va tenter de se fixer de nouveaux objectifs pour limiter nos émissions de gaz à effet de serre, et notamment la principale, le CO2, qui est produite par le chauffage, le transport ou l'industrie.

Pas sûr, en revanche, que les dirigeants aillent jusqu'à se poser la question du nucléaire. Sans attendre, la France elle s'est déjà fixée un objectif de réduction de la part du nucléaire.

La loi de Transition énergétique fixe une date butoir (2025) pour ramener le nucléaire de 70% à 50%.

Tout le problème sera de fixer des échéances pour y parvenir à temps.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.