On revient ce matin sur les chiffres du chômage publiés cette semaine, marqués par une stabilisation du nombre des demandeurs d'emploi en juillet, mais qui restent à des niveaux records. Le patron du Medef, Pierre Gattaz, continue de promettre un million d’emplois en France, en échange des allègements de charges. Il l’a dit mercredi dans les studios de France Info :

Un million d’emplois créés en Grande-Bretagne et en Allemagne, ça parait beaucoup. Vrai ou faux ?

Pierre Gattaz présente le projet du Medef pour créer un million d'emplois d'ici 2020.
Pierre Gattaz présente le projet du Medef pour créer un million d'emplois d'ici 2020. © Radio France

Vrai. Ces deux pays ont même créé plus d’emplois que ce qu'affirme Pierre Gattaz.

En 5 ans, le Royaume Uni a créé deux millions d'emplois.

L'Allemagne a suivi le même chemin, selon les données compilées par l'institut Eurostat. Outre-Rhin l'emploi total a grimpé d'environ 1,6 million de postes.

C'est beaucoup plus qu'en France où Eurostat recense à peine 100 000 postes de plus en 5 ans. Les données de l'OCDE vont dans le même sens.

Sur les chiffres, on ne peut donc que donner raison à Pierre Gattaz. Mais comme souvent, comparaison n'est pas raison : il faut nuancer.

En Allemagne, beaucoup de ces nouveaux emplois sont des emplois à temps partiel et non à temps plein, alors qu’en France, le recours au temps partiel est l'un des plus faibles des pays de l'OCDE.

Au Royaume Uni, à peu près un quart des créations d'emplois est dû aux travailleurs indépendants et aux auto-entrepreneurs dans les services notamment, sans compter le développement des contrats « zéro heure », qui n'offrent aucune garantie en terme horaire ou de salaire minimum.

Mais pour les experts de l’OFCE que j'ai contactés, cela ne suffit pas expliquer les écarts entre nos trois pays. Il y a surtout une différence de croissance : + 10% sur 5 ans en Allemagne et au Royaume Uni. C’est deux fois plus qu’en France.

Pierre Gattaz affirme aussi que la France a réussi, en d'autres temps, à créer un million d'emplois. Vrai ou faux ?

Vrai. On a un peu de mal à s'en souvenir, mais à la fin des années 90, la France a connu elle aussi un boom de l'emploi. Si je reprends les chiffres d'Eurostat, entre 1995 et 2005, notre économie a gagné 2 millions et demi d'emplois supplémentaires. Peut-être en partie grâce aux 35 heures, mais surtout grâce à une croissance autrement plus forte qu'aujourd'hui : 2 à 3% au tournant de l'an 2000.

C'est donc un « vrai » sur toute la ligne ce matin pour le patron du Medef.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.