Être touriste à Paris, ce n'est pas facile tous les jours. Les monuments incontournables sont noirs de monde, on se bouscule dans les grands musées... Il existe, bien sûr, d'autres façons de découvrir la ville, plus tranquillement. Mais pour trouver les coins les plus agréables, l'idéal, c'est d'être accompagné par un habitant qui connait bien son quartier. Depuis le 9 juillet, une association de parisiens amoureux de leur ville propose des visites gratuites. Objectif : faire des touristes de passage des "Parisiens d'un jour". Notre reporter a suivi une de ces balades loin des sentiers battus. C'est un bel après-midi ensoleillé dans la capitale. Une petite troupe flâne au fil des rues, visite une impasse, fait un détour par un petit jardin. On est bien loin de la Tour Eiffel ou de l'Arc de Triomphe. Pourtant ce sont bien des touristes. Ils ont choisi d'éviter les passages obligés et c'est là que l'association "Parisien d'un jour" est intervenu. C'est sa présidente, Martine Debieuvre, qui les guide. L'association a déjà effectué une quinzaine de visites. Chaque fois, c'est un habitant bénévole qui fait découvrir son quartier, ses bons plans, ses amis. Ils sont déjà une cinquantaine à vouloir faire partager leur passion pour la ville. Et pour être mis en contact avec un de ces guides improvisés, il suffit de s'y prendre un peu à l'avance. Aujourd'hui, Martine Debieuvre fait visiter le 20ème, c'est SON arrondissement, elle en connait tous les recoins, les bonnes adresses et même quelques anecdotes. Parmi les visiteurs du jour, il y a un couple de touristes belges. Ils sont venus de Bruxelles et ont découvert "Parisien d'un jour" par l'office de tourisme. Au final, c'est une très bonne surprise. Justement, les touristes de province font partie des cibles privilégiées de l'association. En général ils ne sont pas vraiment fans des parigots. Avec ces balades plutôt sympas, l'association veut aussi redorer un peu leur blason. Après plus de heures de promenade, la visite se termine. On se quitte bons amis. Les deux Bruxellois proposent même à leur guide d'un jour de lui rendre la pareille si jamais elle est de passage en Belgique. L'initiative fait des petits. Patience, l'association a déjà enregistré une centaine de demandes cet été. Une reportage d'Olivier Bénis

liens

Parisiens d'un jour, Parisiens toujours

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.