L'Ecotron de Saint-Pierre-les-Nemours en Seine et Marne.
L'Ecotron de Saint-Pierre-les-Nemours en Seine et Marne. © Radio France/Nathalie Fontrel

A l'occasion du Sommet sur le climat de l'ONU qui s'ouvre à Lima, France Inter s'est intéresse aux conséquences des effets du changement climatique sur la biodiversité étudiées à l'Ecotron de Saint-Pierre-les-Nemours en Seine et Marne.

Dans des laboratoires on teste les effets du climat sur des échantillons de sols en les soumettant à des conditions que nous connaitrons peut être à l'avenir.

Sabrina Juarez est ingénieure de recherches au CNRS

Mais en quoi le gaz carbonique peut-il altérer le sol. Le sol est un réservoir de carbone organique. Il stocke le CO2. S'il perd cette matière organique à cause du réchauffement, que se passera-t-il ?

Pierre Barré est chercheur en géoscience

Un peu plus loin, le site est équipé de bassins dans lesquels les scientifiques reconstituent le milieu aquatique, faune et flore. Là aussi il s'agit de mesurer les conséquences du climat sur le milieu. Exemple avec de méchantes bactéries qui pourraient proliférer avec la hausse des températures.

Gérard Lacroix est le directeur adjoint de l'Ecotron

Quant aux poissons, leur taille va diminuer.

Eric Edeline est maitre de conférences à l'Université Pierre et Marie Curie

Mais en quoi est-ce important d'étudier les éco systèmes dans le cadre de recherches sur le climat ?

Parce qu'ils sont intimement liés. Si l'on reprend l'exemple du carbone organique stocké dans le sol, on comprend mieux ce qui les uni. Jean-François le Gailliard est le directeur de l'Ecotron

Et dans ce cas le climat se réchauffera beaucoup plus vite.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.