France Inter célèbre aujourd’hui les 100 ans de la radio. En un siècle, ce média n'a jamais cessé de susciter des passions comme Radio Sommières, dans le Gard. Les animatrices et animateurs ont entre 9 et 18 ans.

Sur Radio Sommières (Gard), les animateurs ont entre 9 et 18 ans
Sur Radio Sommières (Gard), les animateurs ont entre 9 et 18 ans © Radio France / Alexandra Ackoun

Des radios associatives (donc en marges des logiques commerciales) continuent de "squatter" la bande FM. Il y en a plus de 700 d’après le dernier pointage du CSA ! Comme Radio Sommières, dans le Gard, où les animateurs ont la particularité d’être âgés de 9 à 18 ans. Le nez dans leurs ordinateurs, ultra concentrés, Elliott (11ans) et Hugo (12 ans) peaufinent leurs textes. Plus que quelque minutes avant le début de leur magazine d'actualité sportive et culturelle qu'ils présentent chaque mercredi en direct sur Radio Sommières.

Règle numéro 1 : prendre du plaisir

Elliott sent qu'il n'a pas encore la matière pour son émission. Car en bon professionnel, il sent ces choses-là !

Ça commence dans précisément 19 minutes. Là, je vais peut-être trouver des infos sur Djibril Cissé finalement 

Atteint de paralysie cérébrale depuis la naissance, Elliott est dans un fauteuil roulant. Jusqu'à dix-huit mois, il n’a pas dit un mot. Ses parents pensaient même qu'il ne parlerait jamais. Aujourd’hui, dès que le rouge du micro est allumé, impossible de l'arrêter  :

Je prends du plaisir, je ressens du plaisir à poser des questions sur les sujets des autres. Je me sens totalement libre! Je peux parler de tout ce que je veux. J'oublie mon fauteuil, je me sens trop bien!

La pédagogie est aussi au rendez-vous

Radio pédagogique permanente au service d'un territoire, Radio Sommières fait partie des Francas du Gard, association d'éducation populaire. Elle émet depuis les hauteurs de la ville de Sommières sur un rayon d’une trentaine de kilomètres et propose chaque semaine trente-deux heures de programmes en direct, animées par une soixantaine de jeunes bénévoles de neuf à dix-huit ans.
Une idée folle lancée il y a vingt et un ans par Ewan Averty. Ce Breton au regard de marin issu du monde du cirque est le directeur de Radio Sommières :

Quand j'ai créé la radio il y a vingt ans, personne n'y croyait. Aujourd'hui, tout le monde nous sollicite parce que c'est vraiment devenu un outil pédagogique-phare. Une fois que tu as l'autorisation d'émettre, que tu comprends un peu la technique, tu peux vite avancer. 

Et en plus, il y a le direct, sa magie. 

La magie du direct, c'est le petit truc en plus. Pour moi c'est la base dans l'engagement des enfants. Ils savent que quand ils viennent, on les entend et c'est ce qui fait qu'ils sont hyper réguliers, ils sont là tout le temps, même malades ils viennent à la radio, parce qu'il y a le direct!  

Charles Napoli avait quatorze ans la première fois qu'il a mis les pieds à Radio Sommières. Quatorze ans plus tard, âgé de vingt-huit ans, il retourne régulièrement là où tout a commencé :

Je suis tombé là-dedans, j'ai pris une claque et en fait j'étais amoureux! Et j'ai dit à mes parents que je revenais la semaine suivante, parce que 'c'est génial la radio'. On doit donner des images. Tu fais un sujet sur la mer, il faut que tu ailles choper le bruit d'une mouette! On peut transmettre des émotions avec un micro, une voix, un son. Pour les gamins c'est top! 

D'ailleurs, Charles en a fait sa vie. Il est aujourd'hui animateur sur France Bleu Saint-Etienne Loire

Contact