Bois exotique
Bois exotique © MaxPPP / Philippe Taris

Ce soir, secrets d’info s’intéresse au trafic de bois. Le chiffre est hallucinant, mais 40% du bois tropical qu’on achète pour nos terrasses ou nos tables de jardins a été coupé illégalement !

40 %, c’est énorme. Le trafic de bois génère 11 à 13 milliards de dollars par an. C’est autant que ce que rapporte le trafic de drogue chaque année.

Lorsque vous achetez du bois exotique, vous avez donc de grandes chances de cautionner des réseaux criminels, explique Frédéric Amiel de l’association Greenpeace.

0'25

Zoom 1 bois

Et Pour comprendre comment ce bois "illégal" arrive en France, il faut remonter à la source. Qu’il s’agisse de l’Amazonie, de l’Asie du Sud Est ou du bassin du Congo, vous avez des exploitants qui terrorisent les populations, qui coupent le bois en toute impunité, et qui vont le blanchir en quelque sorte, le rendre invisible. David Stewart, en charge des crimes écologiques à Interpol , nous explique comment les trafiquants s’y prennent.

0'17

zoom 2 bois

Officiellement, il y a pourtant une traçabilité et des cahiers de contrôle. Mais comment distinguer ce bois d’un autre puisqu’il a été mélangé en amont, bien avant d’être exporté ? Le résultat, c’est que les importateurs comme Jean Jacques Boutrot, que Jérôme Val, de France Bleu , a rencontré à La Rochelle , ne détectent rien d’anormal.

0'29

Zoom 3 bois

Mais si on ne détecte rien sur le territoire français, c’est aussi peut-être pour une autre raison pense Frédéric Amiel de Greenpeace .

0'20

Zoom 4 bois

Le ministère de l’agriculture français a bien affecté quelques agents au contrôle du bois, mais depuis très peu de temps. Quant au ministère de l’écologie, il n’en a tout simplement aucun.

Et pourtant, les conséquences de ce trafic sont terribles d’abord pour la faune, et notamment les grands singes, les Bonobos, puisqu’on détruit des pans entiers des réserves naturelles de République Démocratique du Congo. Mais c’est aussi une catastrophe pour la biodiversité puisqu’on détruit chaque année en forêt l’équivalent de la surface d’un pays comme l’Angleterre. Ecoutez ce qu’en Philippe Germa, de l’association écologique WWF .

0'33

Zoom 5 bois

«Ce trafic de bois qui tue notre planète», c’est donc une enquête à retrouver en intégralité ce soir dans secrets d’Info.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.