Il y a une semaine, Alexandre Desplat recevait le César de la meilleure musique pour "De rouille et d'os". C'était son troisième César. Le surlendemain, il était nommé aux Oscars pour la bande originale du film "Argo", sa cinquième nommination. Mais d'autres jeunes Français pourraient bien lui emboîter le pas, car au CNSM de Paris, le Conservatoire National Supérieur de Musique, on apprend désormais à composer pour le cinéma. C'est en janvier dernier qu'a ouvert ce tout nouveau cursus...Reportage de Frédéric Pommier.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.