Marcher sur les traces des héros de la Résistance, cela peut être aussi l'occasion de redécouvrir le Vercors et de s'initier aux joies du slow tourisme, à pied ou en vélo tout terrain à assistance électrique.

Le Vercors une destination de choix pour les amateurs de slow tourisme ou de tourisme de mémoire.
Le Vercors une destination de choix pour les amateurs de slow tourisme ou de tourisme de mémoire. © Radio France / Philippe Lefèbvre

Le Mémorial de la résistance de la région rappelle : "Dans le Vercors il n’est pas une commune, une forêt, une clairière, qui n’ai été le théâtre de combats et d’actes de résistance". Pour découvrir l’héroïsme des maquisards et les chemins où s’illustrèrent ces femmes et ces hommes, un conseil : oubliez votre voiture et profitez des sentiers balisés pour découvrir cette belle région et son passé historique.

Rien de tel qu’une randonnée en vélo tout terrain à assistance électrique : au départ de Villard-de-Lans, vous pourrez par exemple louer des vélos et faire appel aux services des moniteurs diplômés de Velectrip qui vous conduiront sur les chemins de la résistance.

Dans le village martyr de Valchevrière.
Dans le village martyr de Valchevrière. © Radio France / Philippe Lefèbvre

Avant de vous rendre à la nécropole, puis au musée de Vassieux en Vercors, vous devrez, dès le départ de Villard-de-Lans, emprunter une ancienne route forestière qui vous conduit au Village de Valchevrière. Ce village en pleine forêt servit de camp aux maquisards, avant d’être le lieu de sévères affrontements les 22 et 23 juillet 1944. Sur le belvédère qui domine le village, des maquisards se sacrifièrent pour retarder l’avance allemande, et moururent les armes à la main. En guise de représailles, les militaires allemands incendièrent tout le village, sauf la petite chapelle qui, parce qu’un officier allemand était catholique, a été épargnée.

Chaque village garde les traces des combats de la seconde guerre mondiale.
Chaque village garde les traces des combats de la seconde guerre mondiale. © Radio France / Philippe Lefèbvre

Mais n’allez pas croire que la découverte du Vercors se limite à quelques vieilles pierres, des musées et un passé très lourd. Vous pourrez aussi y pratiquer de très nombreuses activités à la fois ludiques et sportives, de l’escalade à la randonnée en vélo tout terrain électrique, en passant par l’initiation à la vie d’éleveur de chèvres près de Corrençon en Vercors.

►Aller plus loin | Le carnet d'adresses de Philippe Lefebvre :

La vielle forge : Restaurant gastronomique en plein cœur de Villard-de-Lans, qui revisite des classiques à la mode bistrot.

L’auberge des hauts plateaux : À Corrençon-en-Vercors, sur la départementale 215, une route en cul-de-sac. Vous n’irez pas plus loin et vous aurez le choix entre l’effort sur le parcours de golf ou le réconfort façon terroir dans le restaurant d’en face. 

L’hôtel Le Dauphin : À Villard-de-Lans, pas d’enseignes de grandes chaines internationales, mais des établissements familiaux comme celui-ci.

Coopérative Vercors Lait : Pour faire votre ravitaillement en fromages et notamment en bleu de Sassenage. Tout bonnement incontournable 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.