Nicolas Sarkozy : "La réciprocité que nous exigeons, ce n'est pas le protectionnisme, c'est la volonté d'une concurrence loyale entre les grands marchés du monde "

Le protectionnisme a fait ces derniers mois son grand retour dans le débat public. Une des propositions traditionnelles du Front National, la fermeture commerciale des frontières, inspire de plus en plus de candidats. Les candidats sont confrontés à la montée du chômage et du déficit commercial. Nicolas Sarkozy vient de faire voter, dans l'urgence, une hausse de TVA pour baisser les charges sociales et taxer plus les importations, une augmentation que François Hollande a promis d'annuler s'il est élu. François Bayrou, lui, défend la mise en place d'une norme précise du "produit en France" mais, pour de nombreux patrons, le protectionnisme est à la fois dangereux et inefficace.

lien image dossier présidentielle banc d essai
lien image dossier présidentielle banc d essai © Radio France / Mariel Bluteau
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.