19 millions de salariés, demandeurs d'emploi et employeurs sont appelés demain à élire leurs conseillers prud'homaux, ceux qui les défendront en cas de conflit du travail. Hier, il y avait une audience au tribunal des Prud'hommes de Nanterre. Dans la section commerce : les 4 juges, deux représentants des salariés, deux représentants des employeurs et un chauffeur, qui vient contester son licenciement. En face, son ancienne patronne et son avocate (reportage). Les prud'hommes, c’est une spécificité française. En Europe, la France est pratiquement la seule à faire élire les juges chargés de résoudre les conflits individuels du travail. Thérèse Delhaye était juriste dans une grande entreprise. En retraite depuis 3 ans, elle est toujours conseillère prud'hommes du collège employeur. Olivier Clabaut travaille comme formateur dans une société informatique - les conseillers prud'hommes restent salariés de leur entreprise - mais il est aussi délégué du personnel, représentant au comité d'entreprise. Il a fait des formations avec son syndicat, aux prud'hommes. Les salariés obtiennent gain de cause dans 70% des cas, mais n'allez pas dire à nos deux conseillers qu'ils sont de parti pris (reportage). Un dossier de Sara Ghibaudo. Prise de son : Laurent Lucas.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.