Dans le milieu du BTP, la légitimité des femmes semble se heurter aux clichés misogynes. Selon la Fédération française du bâtiment,12 % des salarié.e.s sont désormais des femmes. Pour comprendre la réalité sur le terrain, des élèves du lycée Édouard Branly de Créteil se rendent sur un chantier.

Les clichés misogynes prolifèrent-ils toujours dans le milieu du BTP ? Selon la Fédération française du bâtiment, l'heure est à la féminisation dans ce milieu. Désormais, 12 % des femmes sont salariées dans le BTP.

Pour rendre compte de la place de la femme dans ce milieu historiquement dominé par des salariés masculins, les élèves de seconde se sont rendus sur le chantier de l'extension de l'hôpital Henri-Mondor à Créteil.

Rencontre avec un conducteur de travaux

Corentin Pisalis, conducteur de travaux, les a reçus. Pas de femme ouvrière sur son chantier. Lorsque les étudiants lui demandent s'il en a déjà vu, il répond que non :

On a toujours été habitué a travailler comme ça. Aujourd'hui, on ne le voit peut-être pas mais il y a de plus en plus de femmes et c'est bien. Il a toujours quelque chose de bien à tirer de la diversité.

Rencontre avec une femme ouvrière

Les étudiants recueillent les propos d'une ouvrière. Cette dernière partage son ressenti sur son milieu.

Dans mon métier ça me pose pas ou très très peu de problèmes au quotidien. Tous les métiers peuvent être réalisés par des hommes et des femmes. C'est dommage effectivement d'avoir que des hommes.

Cela étant dit, elle confirme qu'elle se sent bien dans son métier. Face aux remarques sexistes, elle se dit soutenue par les femmes de sa direction. Elle ajoute que quitter le monde du bâtiment à cause de ces remarques serait "les laisser gagner".

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.