Le Neuron est un appareil sans pilote ultra sophsitiqué
Le Neuron est un appareil sans pilote ultra sophsitiqué © Dassault Aviation

Quel avion de combat prendra la suite du Rafale, dans une vingtaine d’années ? Simon Tivolle, spécialiste des questions de Défense à France Inter, a pu voir voler en juin l’un des appareils sans pilote les plus sophistiqués, il s’appelle le « nEUROn ».

Les drones actuellement en service servent à la surveillance ou tirent parfois des missiles dans des missions ponctuelles, mais aucun ne rivalise avec les performances des avions de combat.

Le démonstrateur technologique de drone de combat nEUROn, développé par Dassault Aviation, unique maître d’œuvre, et la Direction générale de l'armement, unique maître d’ouvrage, réunit l’expertise de six pays européens.

C’est un drôle d’oiseau qui ressemble un peu à une soucoupe volante, ou à une raie Manta, très plat, très lisse de 12 mètres d’envergure et qui pèse 7 tonnes.

Il est destiné à déboucher sur la création des futurs drones de combat communs à la France et la Grande-Bretagne, qui a, elle aussi, son prototype, le Taranis.

Le contrat du nEUROn a été décidé en 2003 et notifié en 2006. Le démonstrateur a réalisé son premier vol le 1er décembre 2012. Une cinquantaine de vols ont depuis été effectués. La DGA a pu évaluer les performances de furtivité du drone. En avril 2014 le nEUROn a volé en formation avec un Rafale

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.