Emmanuel Macron en terrain miné. Le président français entame, ce matin, une visite de trois jours en Nouvelle-Calédonie. Six mois avant le référendum d’autodétermination, principale étape de son déplacement, la plus sensible aussi : Ouvéa.

Le monument aux 19 morts de la grotte de Gossanah
Le monument aux 19 morts de la grotte de Gossanah © AFP / JULIEN THOMAZO / PHOTONONSTOP

Cette visite, la première d’un président français, ne fait pas l’unanimité. Elle semble même raviver les divisions, sur fond de mémoire des événements, traumatiques. 

22 avril 88, l’occupation de la gendarmerie qui dégénère en prise d’otages. Le 5 mai, la grotte est finalement prise d’assaut par les forces spéciales de l’armée française. 6 morts côté forces de l’ordre, 19 côté kanak. Un passé qui ne passe pas. 

Reportage de Louise Bodet

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.