Après les combats de la semaine dernière, le calme est revenu à la périphérie de la dernière gande ville de l’Est toujours tenue par le gouvernement de Kiev. Les séparatistes sont toujours à l’entrée de la ville. Le reportage d'Antoine Giniaux et d'Eric Damaggio.

Si le cessez-le-feu proclamé il y a 15 jours semble s'installer, Kiev soupçonne les séparatistes prorusses d'en profiter pour se réorganiser avec l'intention de s'emparer de ce pôle industriel d'un demi-million d'habitants sur le littoral de la mer d'Azov.

La prise de Marioupol leur permettrait d'assurer une continuité territoriale jusqu'en Crimée, région annexée en mars dernier par la Russie.

Marioupol
Marioupol © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.