On a beaucoup dit que le printemps arabe se transformait en hiver islamiste. Le régime syrien lui-même, joue sur cette corde pour justifier sa répression contre, dit-il, « le terrorisme islamiste qui ensanglante la Syrie ». La communauté internationale elle, justifie ses réticences à armer la rébellion, de peur que les armes ne tombent dans de mauvaises mains…

Reportage et enquête de Claude Guibal, qui rentre de Syrie.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.