Depuis janvier, n'importe quel brésilien peut se munir d'un pistolet Colt ou d'un Beretta sans l'aval de la police fédérale. Le président Jair Bolsonaro a toujours milité pour la légalisation du port d'armes. Avant son élection, Olivier Poujade, correspondant au Brésil, rencontrait des militants pro-armes.

Cette chronique est une rediffusion du 4 octobre 2018. Pour écouter, réécouter Le zoom de la rédaction, cliquez ici.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.