Cancer du sein
Cancer du sein © CC PromoBlog

François Hollande, présente mardi, en fin de matinée, le troisième plan cancer.

A chaque président son plan, le 1er avait été initié par Jacques Chirac, avec un fort accent mis sur la prévention. Le second par Nicolas Sarkozy portait surtout sur le renforcement et la qualité des soins.

Celui-ci, tout en reprenant les précédents, s'appuiera également sur la recherche, la vie après la maladie et les inégalités qui portent surtout sur la prise en charge "sociale" du cancer.

Pour quelqu'un qui enchaine les CDD, par exemple, c'est très compliqué. C'était le cas de Marie-Chantal. Annonce du cancer, opération, traitements, elle s'est vite trouvée complètement démunie.

Marie-Chantal

Tout s'est écroulé autour de moi, je n'avais plus de revenus.

Le réseau dont parle Marie-Chantal c'est "Onco 93", onco pour pour oncologie, une petite équipe de Seine Saint Denis, financée par l'agence régionale de santé, dont le soutien est indispensable pour les personnes les plus démunies et toutes sortes d'aides sont proposées.

Anne Festa, la responsable d'Onco 93

Nous avons les téléphones portables de tous les oncologues de Seine Saint Denis

Autre grand volet du plan : l'après cancer, car heureusement beaucoup guérissent et retournent au travail

Retourner au travail c'est un moment souvent heureux, mais aussi un moment compliqué. Les malades disent "on voit la vie différemment". C'est pour celà que l'institut Curie, via la maison des patients, a mis en place des ateliers de retour au travail. Ce jour-là, cinq femmes victimes de cancer du sein entourent la coach

Géraldine Deblay

Etre capable et être prête ce n'est pas la même chose

Après huit mois d'arrêt, Laurence, au service des relations humaines dans un grand groupe est sur le point de reprendre. Une reprise en "douceur", trois jours par semaine, dit-elle. Une reprise attendue pour "donner un nouveau sens à sa vie"

Laurence

Les traitements terminés, l'entourage de Liliane, prof des écoles la presse, "alors tu vas reprendre maintenant". Mais Liliane est très fatiguée

Travailler avec ces douleurs m'angooisse

Il y a l'avant et l'après maladie, et cet atelier permet de faire le lien, notamment pour toutes celles qui avaient un très fort rythme de travail et se demandent si elles arriveront à le reprendre ou à trouver une solution.

Géraldine Deblaye

On ne peut pas y retourner comme s'il ne s'était rien passé

La continuité de la vie passe aussi par un meilleur accès aux prêts et aux assurances, après la maladie, aujourd'hui ils sont majorés, ce sera également un des volets du troisième plan cancer.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.