Un reportage de Emmanuel Leclère On connaît depuis hier soir le nom de celui qui a enregistré la fameuse réunion du 8 novembre dernier à Paris, à l'origine du scandale. Oui. Il s'appelle Mohamed Belkacemi et c'est le monsieur foot des quartiers à la FFF... On revient avec vous, Emmanuel, sur les différents épisodes d'un scandale qui dépasse le cadre du milieu du football français... Oui car cela a commencé jeudi dernier par les premières accusations du site Médiapart sur l'existence d'une politique secrète de quotas pour limiter la sélection de jeunes joueurs qui pourrait par leur parents d'origine étrangère bénéficier à l'âge adulte d'une double nationalité...et jouer du coup, pour une autre sélection. Le lendemain, vendredi, Laurent Blanc nie en bloc... Samedi matin Médiapart publie alors le verbatim d'extrait d'une réunion officielle de la direction technique nationale où il est bien question de mise en place de manière informelle de quotas... Résultat plusieurs associations de lutte contre les discriminations ont déjà fait savoir qu'elles attendaient elles aussi les résultats de l'enquête pour voir quelles suites judiciaires elles pourraient donner à cette affaire. Lilian Thuram et Basile Boli anciens coéquipiers de Laurent Blanc se sont déclarés scandalisés. Pour Jean François Amadieu professeur à Paris 1, si les faits sont avérés , il lui parait évident que l'affaire peut se terminer devant un juge. Il intervenait hier soir devant le Haut Comité à l'Intégration sur un autre sujet quand nous sommes allés le rencontrer. Mais dans cette affaire, justement, Médiapart va beaucoup plus loin... Son patron Edwy Plenel ne voit dans ce problème de bi-nationalité qu'un prétexte, qu'il n' y aurait dans cette histoire qu'une volonté en fait de réduire, je cite le nombre de noir et d'arabe en équipe de France...et donc une volonté de blanchiser les différentes équipes de France. Pour lui comme par hasard les problèmes de double nationalité concerne essentiellement en France des joueurs d'origine africaine. Afrique noire et maghreb. Médiapart dans ses articles n'emploie pas le mot de racisme mais Edwy Plenel parle tout de même de politique de ségrégation chez nos confrères de TV5...et cela serait une conséquence des discours de Nicolas Sarkozy et Claude Guéant ces derniers mois. Hier soir Edwy Plenel nous a fait savoir que lorsqu'il parlait des autorités il était très clair dans sa tête qu'il s'agissait des autorités sportives. En l'occurence Laurent Blanc, François Blaquart le directeur technique nationale et Eric Monbaerts l'entraineur de la sélection des - de 20 ans...et non de l'Elysée et du Ministère de l'Intérieur. Et c'est bien sur ce point que Médiapart a déclenché un tollé chez tous ceux qui ont pris la défense de Laurent Blanc ou de François Blaquart. Les extraits du verbatim ne permettent en aucun cas de faire ce rapprochement... Il n' y a pas la preuve que ce qui a motivé Laurent Blanc et ses collègues c'est ce sentiment qu'explique Jean François Amadieu à savoir qu'il y aurait aujourd'hui trop de black en équipe de France.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.