Coup de folie sur la météo. Cet été, la France est passée brutalement de la canicule au froid. Alors qu'est-ce qui s'est passé ? En juillet, l'anti cyclone des Açores s'est ancré sur les îles britanniques : il a fermé la porte aux perturbations d'ouest mais ouvert celle qui libère les courants chauds venus du sud et de l'est. C'est la canicule. En août, l'anti cyclone a dégringolé plus au Sud sur les Açores - situation que l'on rencontre plus volontiers en automne - et les perturbations d'ouest ont assailli la France. Pourtant les températures n'ont pas été si exceptionnelles que ça. En revanche le fait marquant c'est le contraste entre juillet et août. Patrick Gallois est prévisionniste à Météo France (interview). Qu'est ce qui est le plus anormal ? La canicule en juillet ou l'hiver au mois d'août ? Les été frais ne sont pas des exceptions d'après Guillaume Séchet, prévisionniste et auteur des "chroniques de la météo de 1900 à nos jours" aux éditions Hermé (interview). Coup de chaud ou coup de froid sur la planète ? On ne sait plus très bien. Ce qui est sûr c'est que depuis un siècle la température moyenne a grimpé de 0,6 degrés. Et que les épisodes les plus chauds se concentrent sur ces 10 dernières années. La France a connu plusieurs canicules : 1976, 1983, 2003, 2006. Les scientifiques ne font pas encore le lien entre ces canicules et le réchauffement climatique. Mais elles nous donnent un avant goût de ce qui se passera demain. Sylvie Joussaume est climatologue et directrice de recherche au CNRS (interview). Il ne faut pas confondre la météo et le climat. Ce n'est pas parce que le ciel nous tombe sur la tête et nous oblige à enfiler des polaires en été que le climat ne se réchauffe pas. Un dossier de Nathalie Fontrel.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.