"Allons en France"...France Inter vous emmène en balade sonore, quelque part dans l'hexagone... Aujourd'hui direction la Bretagne, le long de la Côte de de granit rose.

Le sable coquillier de la côte de granit rose en Bretagne
Le sable coquillier de la côte de granit rose en Bretagne © Radio France / Sébastien Sabiron

Dans la baie de Lannion, associations, pêcheurs et élus se battent contre un projet d'extraction de sable coquillier. Le sable coquillier est un sable calcaire destiné à amender les terres agricoles, afin de diminuer leur acidité.

Le 14 septembre 2015, Emmanuel Macron, ministre de l'Économie de l'époque, avait signé un décret autorisant l'extraction de sable coquillier en baie de Lannion. Dans la foulée, les préfets des Côtes-d'Armor et du Finistère avaient publié des arrêtés permettant l'ouverture des travaux, une autorisation qui devait être renouvelée chaque année. Les préfets n'ayant pas renouvelé ces arrêtés en novembre 2016, la concession est de fait devenue caduque, selon l'association. La concession est accordée pour une durée de 15 ans, le volume d'extraction étant limité à 250.000 m3 par an. La zone concernée - une dune sous-marine indispensable, selon les professionnels de la pêche - représente une superficie de 4 km2.

Les pêcheurs craignent que l'extraction de sable pertubent les équilibres naturels
Les pêcheurs craignent que l'extraction de sable pertubent les équilibres naturels © Radio France / Sébastien Sabiron

Une centaine de marins pêcheurs travaillent en baie de Lannion. Ils craignent que l'extraction de sable sous-marin perturbent l'habitat naturel du lançon, un poisson de fourrage qui se réfugie dans le sable. Le lançon est à la base de la chaîne alimentaire des poissons nobles. Les professionnels s'en servent comme appât pour pêcher notamment le bar et le lieu.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.