Le procès des hormones de croissance… Bonjour Danielle Messager ! C’est une affaire de santé publique qui ressemble étrangement à celle du sang contaminé... Le procès des hormones de croissance débute demain, Danielle… Mourir parce qu'on est trop petit... C'était le destin de ces 111 jeunes... A ce jour, on compte 111 victimes, il y en aura peut-être d'autres... Ces enfants que le déficit en hormones de croissance rendait petits, vraiment petits... Pas 1m60 au lieu d'1m75... mais une projection de 1m30 à l'age adulte...Ces enfants à qui des médecins donnaient le traitement miracle, de l'hormone de croissance extraite d'hypophyse de cadavre... Mais, en France dans les années 80-85, certaines de ces hypophyses ont été prélevées sur des personnes mortes de la maladie de Creutzfeld Jacob... Les enfants ont été contaminés... Et ce matin, nous avons choisi de donner la parole aux victimes, Danielle... Huguette et Michel Laborde savaient que leur fils ne dépasserait pas la taille de 1m35, ils ont fait à l'époque ce que des centaines de parents ont fait, ils ont donné ce traitement qui était présenté comme efficace et sans risque…Voici l'histoire de Frédéric... 7 personnes vont comparaître... C'est aussi le procès d'une certaine médecine, Danielle... D'une certaine pratique en tout cas... où un petit cercle fermé de médecins agit sans contrôle, où des hypophyses sont prélevées dans des conditions sanitaires déplorables, où les mises en garde contre des risques de contamination sont écartées...où l'on se croit au-dessus du reste de la communauté scientifique... A la justice de dire maintenant quelles sont les responsabilités, la justice qui a pris son temps, la 1ere plainte remonte à 16 ans... Les familles ont perdu leurs enfants... elles ont appris la patience.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.