Plus de 70 ans après la fin de la prohibition, ce n'est pas l'alcool mais le foie gras qui risque d'être interdit de séjour aux Etats-Unis ! Pour le moment, la vente de foie gras va être interdite à partir de cet été à Chicago. Et le gavage sera, lui, interdit dans 6 ans en Californie. Mais les anti-foie gras ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin et du coup chez les industriels français et américains, la résistance s'organise dans un climat tendu. C'est une véritable guerre qui oppose les défenseurs des animaux aux 3 entreprises qui élaborent du foie gras en Amerique du Nord. Deux sont americaines - Hudson valley et Sonoma - une est franco canadienne – Palmex, qui est une filiale de la coopérative française du sud ouest Euralis qui possède plusieurs grandes marques françaises de foie gras. Comme on est en Amérique, cela se joue essentiellement par avocats et lobbystes interposés mais pas seulement. Témoignage de Benoît Cuchet, le directeur d'Euralis aux Etats-Unis (interview). Ces associations ont déjà marqué des points. En Californie, le gavage sera interdit à partir de 2012. Cela concernera une entreprise, Sonoma foie gras, installée en Californie et cela revient à dire que cette entreprise devra fermer ses portes ou délocaliser dans un état voisin. A Chicago, à partir du 1er août, c'est la vente de foie gras qui sera interdite. Et pour faire respecter cette décision, la municipalité de Chicago aura recours à une méthode « typiquement » américaine (son). Au-delà de Paul Mac Cartney, il y a de très nombreuses stars qui figurent désormais sur les fichiers du FBI, à la rubrique activiste anti foie gras. Par exemple Kim Basinger ou Loretta Switt, qui pendant 11 ans a incarné à la télévision le major "lèvres en feu" de la série Mash. Après le Vietnam d'opérette, elle s'est, semble-t-il, trouvé un autre combat. Des people qui font trembler, les épiceries haut de gamme qui ont enlevé le foie gras des rayons, et les restaurants chic de New York… Par exemple quand vous demandez à Jean-Pierre Bagnato, chef du très select Mark, s'il pourrait leur servir du foie gras, sa réponse (son). Y a-t-il eu des répercussions économiques de cette campagne anti foie gras ? Au départ, il faut savoir que le foie gras en Amérique du Nord, Etats-Unis – Canada, cela représente à peine 3% de la consommation mondiale. Ce n'est pas énorme, mais étrangement depuis un an, Jacques Bissonette, le directeur du développement de Palmex qui produit du foie gras au Canada près de Montréal, a constaté que les ventes augmentaient aux Etats-Unis (interview). Mais ces entreprises restent vigilantes car les anti foie gras tentent de faire voter à New York et Philadelphie, la même loi qu'a Chicago. Pour résister, cela se joue à grand coup de lobbyistes et d'avocat, entreprises franco-canadiennes et américaines se sont rassemblées au sein d'une association, l'association des producteurs de foie gras nord américains, qui combat non pas sur le terrain du gavage, mais sur celui de la liberte de choix. La liberté de choisir son alimentation, et donc de manger du foie gras. Un combat long qui probablement donnera lieu dans les prochaines années à des procès en série. Un dossier de Philippe Lefebvre.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.