Environ 1.000 habitants ont participé au financement des éoliennes
Environ 1.000 habitants ont participé au financement des éoliennes © Éolien Citoyen /

Agir ! Et ne pas tout attendre des gouvernements et des États. Un peu partout en France, des habitants se mobilisent contre le réchauffement climatique. Exemple en Bretagne, avec le premier parc éolien entièrement financé par des citoyens.

À Béganne (Morbihan), à quelques kilomètres au sud de Redon, quatre éoliennes de cent mètres de haut tournent depuis juin dernier. Voici le premier parc financé par des citoyens. Michel Leclercq, le vice-président de l'association Éoliennes en Pays de Vilaine, n'est pas peu fier :

Ces éoliennes n'ont pas été financées par un fonds de pension situé on ne sait où, mais par les habitants du territoire. Plus de 1.000 personnes ont participé à leur financement.

Retour sur investissement

Comment ça marche ? "C'est hyper simple !", s'exclame Jean-Paul Garric, le trésorier de l'association. "1.000 personnes ont mis des sous, au total 2,7 millions d'euros. Ce sont donc eux qui détiennent la société Bégawatts", explique-t-il. Pour quel gain au bout du compte ? "Le parc pourrait générer 4 % de rendement annuel, répond Jean-Paul Garric, c'est mieux qu'un Livret A !"

Chaque éolienne fournit assez d'électricité pour alimenter la consommation de 2.000 foyers. Le prix de l'action a été fixé à 23 euros. Mais la moyenne des sommes versées par les citoyens s'élèvre à 1.600 euros. Cybille Lecarrère n'a pas hésité à investir :

Mon mari et moi avons fait un chèque de 5.000 euros. C'est une grosse somme, mais on avait vraiment envie de s'impliquer à fond dans ce projet. On espère évidemment que ces éoliennes nous rapporteront un peu d'argent, mais ce n'est pas le fondement de notre démarche. On voulait avant tout participer à un projet citoyen.

Agir et ne pas tout attendre des gouvernements ou des États, incapables de conclure un nouvel accord de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Les projets fleurissent partout en France

Le financement citoyen des énergies renouvelables commence à décoller. Certes, nous sommes encore en retard par rapport à nos voisins allemands, où 200.000 personnes sont propriétaires de la moitié du parc des énergies renouvelables, mais les projets ne manquent pas dans l'Hexagone.

Créé il y a trois ans, le fonds "Énergie partagée" a collecté 7,7 millions d'euros. Christelle Sauvage en est la présidente :

Nous avons des projets en chaufferies bois énergie en Haute-Loire, en micro-hydraulique, en photovoltaïque, etc. Et à caque fois, ce sont des groupes de personnes qui ont envie de développer l'exploitation des ressources et des richesses de leurs territoires, dans le sens de l'intérêt collectif.

Le fonds "Énergie partagée" vient d'ailleurs de lancer un nouvel appel à investir dans ce type de financement citoyen.

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.