Par Denis Astagneau La guerre est déclarée entre les constructeurs automobiles. L’objet du conflit ? La voiture électrique qui est cette année la vedette du Mondial de l’Automobile ouvert pour 15 jours, Porte de Versailles, à Paris. On en trouve sur tous les stands et sur ce créneau prometteur, les constructeurs français ne sont pas mal placés. C’est d’ailleurs entre PSA Peugeot Citroën et Renault que la guéguerre a commencé. Renault avec Nissan, son partenaire de l’Alliance, annonce depuis 4 ans qu’il va sortir toute une gamme de voitures électriques, dont la Fluence Zéro Emission avec laquelle Jean Louis Borloo est arrivé porte de Versailles vendredi. Seulement voilà, le premier véhicule 100% électrique badgé Renault sera un utilitaire, le Kangoo ZE mi-2011. Alors que PSA tire le premier et sort sa Peugeot Ion et sa Citroën C0 en décembre. On prend déjà les commandes dans les concessions du lion. Et ça, ça énerve Carlos Ghosn le PDG. Parce que Peugeot Citroën a tout simplement conclu un marché avec Mitsubishi pour la fourniture de la I-Miev déjà commercialisée au Japon. Avec quelques modifications : François Dabadie le responsable du produit C0 chez Citroën. Résultat, une voiture qui coûte 35 500 €, moins le superbonus gouvernemental de 5 000 €. C’est trois à quatre fois plus cher que la C1 ou la 107, des voitures de même gabarit à essence. Ça a d’ailleurs rebuté plus d’un amateur au Mondial de l’Auto. Des propos recueillis par Elise Delève. 30 000€, c’est aussi le niveau de prix annoncé par la concurrence ? 23 300 € pour la Fluence électrique de Renault, bonus déduit, et sans les batteries qu’il faudra louer 90 € par mois. Le Kangoo est à 15 000 € mais hors taxe, en version entreprise, avec toujours la location de batteries. Alors, bien sûr, le plein coute 1 €, si on arrive à se brancher dans son garage sur une prise 16 ampères, en gros la prise de votre four électrique. Mais pour rentrer dans son argent, il faut faire au moins 22 000 km par an. Avec une voiture de 150 km d’autonomie, grand maximum, ce n’est pas gagné. Car ne nous y trompons pas : en dix ans, la voiture électrique a doublé son rayon d’action, mais les batteries lithium ion restent 600 fois moins énergétiques que le pétrole. Bref, une deuxième voiture périurbaine qu’on pourra louer 450 à 500 € par mois, soit le crédit d’une belle berline diesel. Donc prix, autonomie sont les deux défauts actuels de la voiture électrique. Mais il suffit de monter dedans pour être conquis. Rouler dans le silence le plus parfait, comme sur un tapis volant, c’est un vrai luxe. Démarrer avant les autres au feu vert, c’est aussi un petit plaisir, car le moteur électrique est très nerveux. Mais alors, attention aux piétons qui ne vous entendront pas arriver. Tous les constructeurs planchent en ce moment sur le bruitage de la voiture électrique. Certains comme Mistubishi envisagent de resonoriser avec un bruit de moteur. Un comble non ?

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.