Tribune bleue
Tribune bleue © MaxPPP / Stephane Guiochon

A quelques jours du début de l'Euro, zoom ce matin sur l'équipe de France, où plutôt sur la réinvention de la communication de la Fédération française de football autour de l'équipe. Avec un objectif : que la France soit fière de ses 23 bleus. La FFF a tout fait pour relancer l'amour des français autour de ses footballeurs, et ca marche. La preuve, dans la forêt de Rambouillet.Nom du stade : Pierre Pibarot. Capacité de la tribune : 450 places.C'est ici, àClairefontaine , que s'est donné rendez-vous il ya quelques jours le groupe de supporters "les irrésistibles Français " pour assister à une heure d'entrainement de l'équipe de France.

Il se passe quelque chose au sein des supporters, on voit que la famille grandit pour supporter notre super équipe

Ambiance un brin surréaliste au milieu des supporters, les yeux rivés sur 23 joueurs allongés par terre en train de...s'étirer.

Ils ont sept matches pour entrer dans l'histoire

Et cet amour du maillot que chantent les supporters ne doit rien au hasard.Non pas de coup de foudre. L'idylle actuelle entre les bleus et leurs fans a été longuement préparée par la FFF.Yannick Vané est le président de la Fédération des associations de supporters de l'équipe de France.Il ya quelques années, il a recu directement un coup de fil de la Fédération.

On a la chance d'avoir négocié avec la Fédération des tarifs sur la matches de l'Equipe de France pour 10 euros. Et même pour certains matches à l'étranger, la Fédération nous invite

Autre avantage de faire partie des cinquante mille adhérents des 15 associations officielles de supporters, il etait plus facile d'avoir des billets pour l'Euro. Le Français lambda devait passer par un tirage au sort, le supporter officiel a eu son billet plus facilement. Mais ce n'est pas tout. Florent Soulez est le M.Supporters de la Fédération.

Il faut apporter du service aux supporters. On a mis les moyens pour structurer, avec un objectif, l'ambiance en tribune

La FFF l'avoue, le sélectionneur Didier Deschamps dont le rôle dépasse manifestement le terrain, a joué un rôle majeur dans cette stratégie, notamment en insistant pour organiser des entrainements publics.

L'ambiance en tribune n'est pas le seul objectif de la FFF.

Il faut surtout relancer la fierté autour desBleus. Alors évidemment, impossible de contrôler les polémiques extérieures au groupe comme celle liée à la récente interview de Karim Benzema dans la presse espagnole.Mais en interne, 10 personnes du service marketing de la Fédération travaillent à temps plein sur les réseaux sociaux.. avec le hashtag "fier d'être bleus ". Objectif : lisser l'image, pour humaniser ces joueurs à qui on a reproché il ya quelques années d'être coupés du pays.Sur twitter, un compte "équipe de france " est suivi par 2 millions d'abonnés , avec des clips quasi hoolywoodiens.Et ca marche : 2 millions de followers sur twitter,4 millions et demi de fans sur facebook , et une FFF qui gère toute la communication pour éviter les dérapages.

François Vasseur est le directeur marketing de la Fédération.

La FFF devient un média. Les joueurs sont devenus des marques. On va sortir une appli sur les téléphones et les tablettes des joueurs : ils vont pouvoir répondre aux messages des fans en direct

Une certitude : toute stratégie de communication aussi bonne soit-elle, ne remplacera jamais une belle victoire des Bleus sur le terrain du Stade de France vendredi contre la Roumanie.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.