Richard Descoings, directeur de Science Po Paris, a été chargé par Nicolas Sarkozy de faire des propositions sur la réforme du lycée, prévue pour 2010. Il rendra son rapport fin mai. Et dans toute la France, il organise des débats avec les lycéens, professeurs et parents. Il a déjà visité 65 départements. A raison d'au moins un lycée par département, Richard Descoings se déplace trois jours par semaine. Il était par exemple dans la même journée, à Troyes dans l'Aube, à Chaumont en Haute-Marne et à Neufchâteau dans les Vosges. Le rituel est le même dans chaque lycée visité (extrait du débat). Richard Descoings se présente avec les quatre personnes de son équipe, il explique pendant une vingtaine de minutes son rôle puis commence par donner la parole aux lycéens, comme au lycée Chrétien de Troyes, où 70 personnes étaient réunies (extrait du débat). Le directeur de Science Po écoute, pose des questions, reformule les propositions, prend des notes. A la fin, une synthèse très précise est présentée. Chaque personne de l'assistance devra la signer. Un gage de sérieux très apprécié. Jean-Michel Bouzin est professeur de philosophie à Troyes (interview). Sur le fond, quelles grandes lignes apparaissent ? L'orientation doit être améliorée. C'est un point qui revient à chaque débat. Les lycéens demandent des stages en entreprise. Les filières doivent être rééquilibrées. Les voies technologiques et professionnelles sont trop souvent choisies par défaut. Il faudrait aussi privilégier l'oral pour l'apprentissage des langues et revoir les bases en français. Au lycée Charles de Gaulle de Chaumont, dans la Haute-Marne, où il y avait 200 personnes dans la salle, certains élèves ont proposé de refaire des dictées et de la grammaire. D'une façon générale, ils ont des idées bien précises de ce qu'il faudrait réformer. Même les plus jeunes (extrait du débat). Globalement, les lycéens et les enseignants sont agréablement surpris par la méthode Descoings mais ils sont tous très sceptiques sur la suite. Alain Martineau est professeur et Fabien est en terminale S au lycée de Chaumont, dans la Haute-Marne (interview). Richard Descoings sait qu'il prend un risque, si jamais ses recommandations n'étaient pas suivies (interview). Le directeur de Science Po fait une note de synthèse tous les 15 jours à Xavier Darcos. Le ministre de l'Education présentera ensuite sa réforme, sans doute pas très différente de ce qu'il avait déjà envisagé l'an dernier. Un reportage de Sonia Bourhan.

liens

Lycée pour tous

Les débats sont consultables sur ce site internet lycéepourtous.fr

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.