La rentrée universitaire sera bientôt terminée, mais des milliers d'étudiants n'ont toujours pas trouvé de logement parce que c'est rare et cher. Pendant des années, la France n'a pas su anticiper et prendre en compte l'arrivée massive des jeunes dans les universités et les grandes écoles. Quelques chiffres : Universités et grandes écoles accueillent cette année près de 2.300.000 étudiants. A chaque rentrée, un million de ces jeunes cherchent un toit et ont de plus en plus de mal à le dégoter. C'est le cas de Yannick par exemple. Il est arrivé à Paris après 4 années d'études à Strasbourg et a commencé ses recherches depuis le début de l'été - Interview. Il est difficile de se loger en Ile-de-France et dans la plupart des grandes villes. Les 28 CROUS, les Centres Régionaux des Oeuvres Universitaires et Scolaires, qui gèrent notamment les cités U, disposent aujourd'hui de 151 000 chambres et studios et doivent en priorité loger les boursiers. Les 3/4 des demandes ne peuvent être satisfaites. On a déjà entendu parler de ces étudiants SDF, de ceux qui logent dans les campings voire même dans des squats. Même si c'est marginal, dans la France de 2005,on a trouvé d'autres solutions pour répondre à l'urgence. Depuis 3 ans,les directeurs des CROUS multiplient les initiatives pour trouver des logements. Dans le nord, ils ont aidé financièrement des agriculteurs à aménager des granges ou des bâtiments inoccupés pour ouvrir des "campus verts", rebaptisés "Campus de la mer" dans le sud, où 700 appartements de la grande motte désertés par les estivants dès la fin de l'été ont été proposés aux étudiants motorisés (car c'est loin de la fac) et pas frileux (car la plupart de ces appartements ne sont pas chauffés). A Montpellier, un centre d'urgence de 120 lits permet d'acceuillir pendant deux semaines pour une somme modique de 4,50 euros la nuit, ceux qui n'ont pas de toit et comme cela ne suffisait pas, les personnes agées ont été à leur tour sollicitéés. Jean-François Martin, est président de la FAGE qui fédère 1500 associations étudiantes dans toute la France - Interview. Paris, Toulouse, Nantes, Lille, Marseille, Lyon font partie de ces villes où il faut chaque année convaincre les propriétaires privés de louer aux étudiants par voie d'affichage ou de petites annonces dans la presse régionale. Au CROUS de Montpellier, Pierre Richter et son équipe ont carrément joué les facteurs - Interview. 1500 logements neufs pour Montpellier, c'est bien, mais cela se passe comment dans les autres régions ? On construit ou l'on se contente de dispositifs d'urgence ? En réalité, c'est en route, mais pas aussi vite que le souhaitait. Il y a deux ans, le député Jean-Paul Anciaux, dans son rapport sur le logement étudiant, prévoyait d'ici 2014 la construction de 50 000 nouvelles chambres et la réhabilitation de 70 000 autres - soit au total 12 000 par an. Selon les syndicats étudiants, on ne dépasserait pas les 10 000. Il existe aussi un autre réseau très prisé et pris d'assaut dès le mois de mars de chaque année, c'est celui des maisons d'étudiants : 7000 lits répartis dans une centaine de foyers appartenant pour la plupart à des congrégations religieuses. Foyers réservés pour les 2/3 aux jeunes filles. Un dossier de Marie-Christine Le Du, journaliste spécialisée sur les questions d'éducation à France Inter. ADRESSES UTILES :http://www.cnous.fr/ Région par région pour proposer un logement ou obtenir toutes les informations sur le logement étudiant. http://www.loca-pass.com Les aides "locapass" attribuées aux étudiants boursiers et aux jeunes salariés de moins de 30 ans. http://www.unme-asso.com/ Le site présentant département par département les possibilités d'hébergement en foyers ou maisons d'étudiants (7000 lits) http://www.colocation.fr Pour ceux qui cherchent un ou plusieurs colocataires. http://www.mapiaule.com Des petites annonces et tout ce qu'il faut de conseils pratiques. http://www.fage.asso.fr Le site de la FAGE (dont le président parle dans le dossier) et qui regroupe 1500 associations étudiantes partout en France. Pour les propriétaires de la région de Montpellier qui souhaitent louer leur logement à un étudiant : N° vert mis en place par le CROUS : 0800 105 238

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.