La course aux signatures est lancée. L'élection présidentielle est dans seulement neuf mois, et s'ils veulent y participer, les candidats vont devoir récolter aux moins 500 signatures d'élus locaux. Pour l'instant, nous en sommes au stade des promesses de soutien. Et pour certains petits partis, la tâche est parfois très compliquée. C'est pourquoi beaucoup de militants s'y sont déjà mis.

Un reportage de Simon Le Baron.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.