Le zoom de la rédaction est consacré à l'enquête du Secours populaire sur la précarité en France, enquête dont France inter vous dévoile les premiers chiffres.

Les Français se sentent menacés par la pauvreté.
Les Français se sentent menacés par la pauvreté. © Radio France / Philippe Randé

En 2016, plus d'un Français sur 2 juge que sa vie quotidienne est menacée par la pauvreté. Par ailleurs, la pauvreté augmente de 3 points en 2016 par rapport à 2015 puisque 38% des personnes interrogées répondent qu'elles ont été confrontées à la pauvreté. C'est le cas de Jean Philippe, 44 ans qui habite à Viry-Châtillon en région parisienne. Jean Philippe a été un chef d'entreprise heureux pendant 12 ans. Il avait 2 salariés, il a gagné jusqu'à 3.500 euros par mois.

En novembre dernier, il dépose le bilan. Désormais seul, séparé de sa femme et sans indemnité chômage, Jean-Philippe sombre dans la précarité. Il y a 10 mois, jamais il n'aurait imaginé en arriver là. L’autre conséquence de cette précarité, c'est la difficulté de l'accès au soin.

La santé sacrifiée

La santé sacrifiée, c'est aussi ce qui ressort de l'enquête du Secours Populaire. De plus en plus de Français ne se soignent plus. Jean-Philippe, l’ex-chef d’entreprise est dans cette situation. Son ex-femme lui paie la mutuelle et pourtant même avec cette aide, il ne peut ni changer de paires de lunettes, ni soigner convenablement une rage de dents.

L'accès à la santé, c'est aussi la hantise de Fadila. A 33 ans, cette jeune femme est au chômage. Mère célibataire, elle nous reçoit dans son appartement de Grigny au milieu de ses 4 enfants qu’elle soigne en priorité.

D'autre part, le secours populaire permet à Fadila et sa famille, à Jean Philippe et à près de 3 millions de Français de manger chaque semaine grâce aux colis alimentaires. Le Secours populaire qui tente également de les aider dans les démarches administratives pour l’accès à la santé. Au niveau national, ces 12 derniers mois, les demandes au Secours populaire ont augmenté de 15%.

►Pour aller plus loin [Infographie] : 1 français sur 3 renonce à des soins pour des motifs financiers

Les invités

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.