Sans les mains ! Voici la voiture autonome du Français Valéo.
Sans les mains ! Voici la voiture autonome du Français Valéo. © Radio France / Hélène Chevallier

Le Consumer Electronic Show (CES), le plus grand salon d’électronique grand public au monde, se tient en ce moment à Las Vegas. Innovation phare cette année : la voiture autonome. Google a été le premier à dégainer. Mais depuis, tous les constructeurs automobiles s'y mettent. On a fait le test.

C'est parti pour une petite balade sur le "strip" de Las Vegas. Derrière le volant, Larry, ingénieur certifié, et à ses côtés Guillaume Devauchelle, directeur de l’innovation chez le Français Valéo. Nous sommes dans une voiture totalement classique. En tout cas en apparence, car les radars et autres capteurs pour repérer les obstacles sont cachés dans la carrosserie. À l’intérieur, petite modification tout de même à côté du levier de vitesse : un gros bouton rouge, le dispositif d’arrêt d’urgence. "Au cas où", explique Larry :

Cela marche comme un régulateur de vitesse. Vous avez le bouton pour l’activer et celui pour le désactiver. Donc là, si on l’active, la voiture va prendre le contrôle de la direction et je vais pouvoir enlever mes pieds des pédales. Et là, la voiture conduit toute seule. Elle accélère et décélère toute seule. Là, il y a du trafic devant nous, donc elle ralentit. Je peux fixer la distance de sécurité et la vitesse, juste en appuyant sur ce bouton.

Larry n’a ni les pieds sur les pédales ni les mains sur le volant. Et peut se laisser aller à admirer les hôtels de Las Vegas. Nous arrivons à un feu et, effectivement, la voiture se cale sur le véhicule devant elle. Et freine… un peu brusquement, certes, mais toute seule. En revanche, quelques minutes plus tard, la voiture perd la visibilité des lignes au sol, et Larry doit reprendre le volant.

Cette voiture autonome accélère, décélère et freine toute seule.
Cette voiture autonome accélère, décélère et freine toute seule. © Radio France / Hélène Chevallier

Bientôt en France ?

On parle d’une expérimentation d’ici deux ans sur le périphérique parisien. Pour cela, il faut que la réglementation soit encore modifiée, mais les constructeurs automobiles se disent prêts. À l’image d’Audi, qui a fait hier la démonstration d’un trajet San Francisco-Las Vegas avec son véhicule autonome. Benoît Thiers, directeur général France d'Audi :

La technologie existe, elle est prête. Ce n'est pas juste une vision.on mettra toutes les technologies en production fin 2016 et elles seront inaugurées sur la nouvelle Audi A8 qui sera lancée en 2017. Cette révolution ne se fera pas en deux jours. Dans les années qui viennent, en fonction de la législation, on peut très bien imaginer un véhicule qui soit 100 % autonome qu'on pourra appeler avec sa montre !

Autre sensation du CES de Las Vegas : le "concept-car" de Mercedes, au look futuriste, censé débarquer en 2030. Son designer en chef, Hartmunt Sinkwintz, s'est particulièrement penché sur l’habitacle, car c’est toute la façon de voyager en voiture qui sera modifiée : "Nous proposons une véritable flexibilité des sièges : ils peuvent tourner de la position de conduite à 180 degrés pour regarder vers l’arrière de la voiture. Donc quatre personnes peuvent se retrouver face à face, discuter et profiter tranquillement du voyage !"

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.