C’est une présidence d’un style nouveau qui va s’ouvrir. Nicolas Sarkozy l’avait annoncé, il va se reposer quelques jours. En Corse. Même si sa destination est tenue secrète, le futur chef de l’Etat devrait se retirer pendant quelques jours, et ce serait à Porto-Vecchio. Vraisemblablement dans la villa de son ami Christian Clavier, au bord de la mer, à Punta d’Oro, un site à l’abri des regards. L’information n’a pas été confirmée, son entourage expliquait hier soir : vous ne le verrez pas. Nicolas Sarkozy a besoin de ce temps de réflexion, sans doute pour se reposer et entrer pleinement dans ses nouveaux habits. A quoi va ressembler la présidence de Nicolas Sarkozy ? Changement de génération, changement de style, nous allons avoir un président plus jeune, plus ancré dans le quotidien. Nicolas Sarkozy va rompre avec ce qui se pratiquait jusqu’à présent. C’en est fini de l’image du chef de l’Etat trop distant, dont la parole est rare. Nous devrions assister à un changement profond, avec un président de la République qui va intervenir plus souvent, notamment lors de conférences de presse, et qui devrait s’investir fortement dans la campagne législative qui démarre. Finalement, il devrait faire tendre les institutions de la 5ème République vers un système encore plus présidentiel. Et c’est François Fillon qui devrait occuper le poste de Premier ministre. C’est une quasi-certitude. Et cette personnalité correspond bien à une attente forte de la population française, comme l’explique Stéphane Rozès, directeur de CSA Opinion (interview). Que va-t-il se passer dans les prochains jours ? Nicolas Sarkozy va vouloir aller vite. Dès mercredi, ou jeudi, il devrait entamer ses consultations, avec François Fillon et Claude Guéant. Cela va se passer en Corse, ou peut-être aux Baux-de-Provence, comme certains l’avancent. Constituer son gouvernement de combat, quinze ministres de plein exercice, opérationnels, pour aborder la campagne législative. La passation de pouvoir avec le président Chirac est prévue le 16 mai. Dès le 17, le gouvernement est formé. Nicolas Sarkozy veut relancer le dialogue social, au travers de sommets à la rentrée avec les partenaires sociaux, préparer un Grenelle de l’environnement – c’est l’expression consacrée - foncer tout de suite à Berlin et Bruxelles pour parler de relance européenne. Le parlement sera mobilisé durant tout l’été. Il faut dire que le futur chef de l’Etat doit honorer quelques promesses (son Franck Mathevon). Au fond, Nicolas Sarkozy a-t-il réellement changé ? Il va forcément endosser le costume présidentiel pour incarner la fonction. Les défis sont énormes. Souvenez-vous sa formule, martelée tout au long de la campagne : "je dirai tout avant, je ferai tout après, je ne vous décevrai pas, je ne vous trahirai." Nicolas Sarkozy sait qu’il a obligation de résultat. Sans répit. Un dossier signé Jean-François Achilli.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.