Statistiques ethniques diversité
Statistiques ethniques diversité © Fotolia

La France a-t-elle intérêt à mettre en place des outils statistiques pour mieux lutter contre les discriminations ? Ou est-ce une fausse bonne idée ? Ce débat récurrent divise à gauche comme à droite. Claire Chaudière s'est rendue dans un lycée parisien. Elle a également rencontré plusieurs spécialistes divisés sur la question.

Voilà une situation repérée par le CRAN (conseil représentatif des associations noires de France) dans un lycée parisien : à bulletin scolaire égal et à milieu social équivalent, l'Education nationale aurait plutôt tendance à orienter une jeune Julie vers un lycée général et une jeune Fatima vers une filière professionnelle. Sur place, les quelques lycéens interrogés confirment cette intuition.

Ces témoignages n'ont aucune valeur scientifique. Et si l'étude universitaire financée par l'association aura plus de légitimité, cela reste insuffisant pour pouvoir construire des politiques publiques à partir de ces données, comme on l'a fait pour les inégalités homme/femmes par exemple.

Patrick Simon, démographe à l'INED l'explique :

C'est important de connaître des éléments individuels comme la couleur de peau, l'origine sociale pour pouvoir intervenir sur l'organisation de la société.

En France, les statistiques ethniques ne sont pas interdites mais les fichiers ethniques le sont. Et il y a une raison à cela, pour le politologue Pierre Weil :

La conséquence de ces statistiques ethniques serait la discrimination et non pas la lutte contre la discrimination.

Le contexte politique dans lequel se déroule ce débat, associé de plus en plus à la question de l'immigration, ne permet pas un débat serein sur les statistiques ethniques. Vincent-Arnaud Chappe est sociologue à l'Ecole des Mines :

La période actuelle est très douloureuse pour les partisans de statistiques ethniques à des fins de discrimination

Le parti Les Républicains confirme être sur le point de déposer une proposition de loi sur le sujet, dont le contenu n'est pas encore dévoilé.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.