Donald Trump va lever toutes les restrictions environnementales qui pèsent sur le développement de l'industrie énergétique aux USA, dont celles sur l'exploitation du gaz de schiste

USA 2016 : Donald Trump élu notamment pour avoir promis une accélération de l'exploitation du gaz de schiste
USA 2016 : Donald Trump élu notamment pour avoir promis une accélération de l'exploitation du gaz de schiste © Radio France / Claude Guibal

L'Amérique est assise sur un trésor d'énergie inexploitée. Quelques 50 mille milliards de dollars de schiste, de pétrole, de gaz naturel. Argument de Trump : l'indépendance énergétique fait baisser la facturation des particuliers.

Je vais lever les limitations qui pèsent sur l'énergie américaine et je vais permettre à cette richesse de profiter à nos communautés. Lever ces restrictions, y compris sur la production de gaz de schiste, cela va augmenter le PIB de plus de 100 milliards de dollars chaque année, et créer plus de 500 000 nouveaux emplois par an. Donald Trump

►►►LIRE| L'indépendance énergétique vue par Donald Trump sur le site du Président élu

Une nouvelle ruée ver l'or

Ces paroles ont particulièrement résonné dans le nord des Etats-Unis, là où l'on a découvert d'immenses gisements de gaz de schistes. Malgré la chute du prix des hydrocarbures , les habitants voient le gaz de schiste comme un moyen de sauver l'économie. Ces gaz, emprisonnés dans les roches profondes, sont libérés en cassant la roche en y injectant de l'eau à très haute pression, chargée d'agents chimiques. L'eau qui est utilisée, contaminée par les produits chimiques ou radioactifs, est ensuite plus ou moins traitée et réinjectée dans le sol, dans la nappe phréatique. Il y a des dizaines de milliers de puits de fracturation ou de réinjection aux USA. Un business énorme, dans l'Ohio, par exemple où s'est rendue Claude Guibal.

Risques de séismes

Au milieu de forêts aux couleurs automnales, on voit des torchères, des tuyaux, des cuves de stockage...

Ray Bersdorfer, géologue, a vu les murs de sa maison se fissurer
Ray Bersdorfer, géologue, a vu les murs de sa maison se fissurer © Radio France / Claude Guibal

Ça c'est un puits de réinjection. Là, c'était une ferme familiale, mais ils se sont rendus compte que c'était plus rentable de récupérer les eaux usées et de les réinjecter dans le sol. Ça va détruire cette région. Ray Bersdorfer, géologue. Un jour, les murs de sa maison ont bougé. Un tremblement de terre de magnitude 4 sur l'échelle de Richter

Dans le sous-sol où se trouvent ces gaz, la roche basaltique est fissurée. Depuis 2011 il y aurait eu plus de 500 mini-séismes dans cette région. Chez certains, l'eau du robinet s'enflamme quand on approche une flamme. Ce qui est arrivé à Michelle, qui a découvert un puits de réinjection à quelques mètres de sa maison.

USA 2016 : l'exploitation des gaz de schiste va s'accélérer avec Donald Trump
USA 2016 : l'exploitation des gaz de schiste va s'accélérer avec Donald Trump © Radio France / Claude Guibal

Au début les gens n'ont pas fait attention quand ils ont eu un permis. Puis peu de temps après, il y a eu des fuites de l'autre côté et ça a tué plein d'animaux sauvages. Puis on a commencé à se dire, que ce truc, c'était probablement pas une bonne idée. Ça s'infiltre. Vous ne le voyez pas, et c'est ce qu'on ne voit pas, qui risque de tuer ma famille. Michelle, une habitante.

Trump : la fracturation n"entraine AUCUN risque pour la santé. En fait, ça augmente notre sécurité intérieure en nous rendant indépendants sur le plan énergétique.

Jay D : Fracturation = séismes en Ohio. Eoliennes à Hawaï = énergie gratuite. Avec lequel des deux Trump s'enrichit-il?

Risques pour la santé

Les témoignages se multiplient. Problèmes neurologiques, prématurités, contamination accidentelle de l'eau. Les données commencent à s'accumuler et à faire l'objet d'études scientifiques. Malgré le poids du lobby énergétique, l'agence fédérale pour l'environnement (EPA) a obtenu que l'administration Obama régule davantage l'exploitation du schiste. Or cette agence pour l'environnement, c'est l'une des bêtes noires de Donald Trump. L'une de ses premières décisions a été d'annoncer le remplacement de son directeur par un climato-sceptique.

Il y a plein de gens qui disent " ils détruisent notre Terre". Mais pas du tout! Il y a des millions et des millions de dollars de gaz naturel dans le sous sol. Alors la meilleure chose à faire, c'est de profiter du truc, tant que vous pouvez le faire. Tim Sokoloff, électeur de Trump.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.