Direction la Centrafrique ce matin, au quatrième jour de l'intervention militaire française. Les exactions se poursuivent dans le pays mais également à l'intérieur de Bangui, la capitale.

Les miliciens de la Seleka à qui l'on reproche de nombreux massacres -on parle de plusieurs centaines de morts depuis jeudi- ces factions criminelles opèrent par petit groupes pour terroriser les populations... une situation très complexe pour l'armée française...

Olivier Poujade a embarqué avec une compagnie de parachutistes pour patrouiller dans la ville...

__

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.