guichets de Pôle Emploi à Aubervilliers
guichets de Pôle Emploi à Aubervilliers © ISA HARSIN/SIPA

Selon une récente enquête Ipsos Steria pour France Inter, l'emploi reste la première préoccupation des Français en cette période d'élections régionales. Alors que le chômage continue d'augmenter, notamment le chômage de longue durée qui touche près de deux millions et demi de personnes en France.

L'Assemblée nationale doit examiner aujourd'hui un projet de loi qui permettrait d'expérimenter des "territoires zéro chômeur de longue durée".La Meurthe-et-Moselle est l'un des premiers départements à mettre en œuvre cette idée portée par l'ONG ATD Quart Monde.

La communauté de communes de Colombey et du Sud Toulois près de Nancy travaille sur ce projet depuis le début de l'année. 140 chômeurs ont déjà été contactés pour participer à l'expérience. L'objectif étant d'offrir un emploi en CDI payé au SMIC, à tous ceux qui sont au chômage depuis plus d'un an.

Cinq ans d'expérimentation

À terme, ces chômeurs devraient être salariés dans une entreprise créée sur mesure qui s'appuiera sur leurs compétences mais aussi sur les besoins du territoire. Il s'agit de proposer des travaux ou des services qui n'existent pas encore et qui pourraient être utiles aux habitants ou aux autres entreprises de la région.

Reste maintenant à régler la question du financement qui dépend du vote des députés à l'Assemblée. Car ces emplois seraient en grande partie financés par l'Etat. Pour Olivier Mouquet, l'un des responsables d'ATD Quart Monde, pour assurer la réussite du projet à long terme, il faudrait "réorienter les ressources aujourd'hui affectées au chômage de longue durée (comme les aides sociales ou le RSA) vers un fonds spécifique qui permettra de subventionner les entreprises concernées".

Si le projet est validé par les députés, une dizaine de territoires participeront à cette première phase expérimentale qui devrait durer au moins cinq ans.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.