La région Pays de la Loire veut tester la concurrence sur ses trains régionaux. Mais les passagers devront attendre encore avant de monter dans un TER sans le sigle de la SNCF.

La région Pays de la Loire va expérimenter l'ouverture de 10 à 12% ses lignes TER à la concurrence dès 2019.
La région Pays de la Loire va expérimenter l'ouverture de 10 à 12% ses lignes TER à la concurrence dès 2019. © Radio France / Marion L'Hour

Avant l'arrivée de la concurrence sur les lignes régionales, prévue par l'Europe pour 2023, certaines régions souhaitent tester cette ouverture, pour avoir toutes les cartes en main lorsqu'elles passeront des appels d'offres.

Les travaux préparatoires ont déjà commencé, entre l'Etat et l'Assemblée des régions de France (ARF). Au coeur des réflexions, deux points principaux: que faire des personnels SNCF concernés en cas de changement d'opérateur, et sur quel périmètre faire porter cette expérimentation: l'exploitation des trains uniquement ou également des infrastructures.

Le vote de la région Pays de la Loire, une première dans ce domaine, s'inscrit dans ce cadre.

Au programme: déterminer les lignes à ouvrir, le périmètre, maîtriser les conséquences en termes de sûreté ou de fiscalité, et chiffrer les moyens internes à prévoir en termes d'expertise, de suivi et de contrôle, détaille le rapport soumis au vote.

POUR ALLER PLUS LOIN | TER : ces régions qui ouvrent leurs voies à la concurrence

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.