Coincée entre Maubeuge et la frontière belge, Jeumont vit un rêve éveillé. La France va affronter la Belgique avec dans ses rangs, le Jeumontois Benjamin Pavard.

Dans la rue principale de Jeumont, la ville affiche son soutien à l'arrière droit de l'Equipe de France de football
Dans la rue principale de Jeumont, la ville affiche son soutien à l'arrière droit de l'Equipe de France de football © Radio France / Philippe Randé

Entre deux bâtiments de briques rouges, une banderole surplombe la rue principale de Jeumont. "Allez les Bleus, tous derrière Benjamin Pavard !"

C’est le maire de cette commune de 10 000 habitants, Benjamin Saint-Huile,  qui a eu l’idée de l’installer avant le début de la Coupe du monde. Depuis, l’enfant du pays est devenu titulaire en bleu, il a marqué un but d’anthologie contre l’Argentine et la France s’apprête à affronter le voisin belge en demi-finale du mondial. 

Benjamin Saint-Huile, le maire de Jeumont, devant le stade Mathez
Benjamin Saint-Huile, le maire de Jeumont, devant le stade Mathez © Radio France / Philippe Randé

Au stade Mathez, le stade de l’US Jeumont, la saison du club local est terminée, mais tous les proches de Benjamin Pavard se réunissent régulièrement. Benjamin Pavard a grandi à Jeumont, il a joué à l’US Jeumont avant de partir à Lille pour se former au Losc. 

"Benjamin, c’est un mec qui a bossé, il était dans l’ombre"

L’actuel président du club, Hamza Farchich est sollicité par les médias de toute la France depuis plusieurs jours : "Il a joué en deuxième division en Allemagne, puis ils sont montés en première division ; personne n'en parle mais c’est juste énorme surtout pour un petit club comme le nôtre."

Un peu plus loin, nous croisons Lorenzo est un ami de Benjamin Pavard. Il s’est même préparé avec lui il y a quelques mois. "Aujourd’hui son travail a payé, il s’est retrouvé en Coupe du monde, à tout juste 22 ans, inconnu il y a quelques mois. Aujourd’hui, il fait partie des meilleurs, surtout avec son but contre l’Argentine. Tous les Jeumontois étaient heureux ; il y a avait des pleurs, de la joie. Il joue dans un club allemand. Il y croyait vraiment. Son père était toujours derrière lui pour le pousser."

Les jeunes de Jeumont
Les jeunes de Jeumont © Radio France / Philippe Randé

Et pour Lorenzo, Hamza et les autres, le rêve se poursuit car les Bleus vont jouer désormais contre le voisin belge. Lorenzo : "Je suis déjà excité d’être devant ma télé et de voir Ben marquer. Si on gagne, on va aller de l’autre côté, chez les Belges, avec nos drapeaux français pour les charrier un petit peu, même si ça restera bon enfant." 

On a une sorte d’alignement des planètes en ce moment, ici, à Jeumont.

Derrière le comptoir du club-house du stade, le maire de la commune, Benjamin Saint-Huile, promet une tournée générale si Benjamin Pavard revient à Jeumont avec la Coupe du monde : "Tout se met en place parfaitement jusqu’à présent. Benjamin Pavard crève l’écran et, en plus, en tant que ville frontalière, on va jouer en demi-finale contre nos voisins belges." Benjamin Saint-Huile qui attend avec impatience le duel de mardi soir :

J’espère que ça sera une grande fête populaire, qu’on sera mélangés avec nos voisins belges.

"Dire qu’on est tous les jours côte à côte, c’est une chose, mais l’illustrer avec une compétition internationale de si haut niveau, qui permette à un enfant de Jeumont de porter les couleurs de la France si haut, c’est suffisamment rare pour le souligner. Et en plus on croise nos voisins, nos amis, nos frères belges. C’est une occasion inouïe de faire du vivre ensemble une illustration de tous les jours. Je pense que dans notre pays aujourd’hui, on a besoin de montrer que nous sommes capables dans nos différences de nous accepter et de nous grandir les uns, les autres."

Dans la rue principale, une voiture passe avec un drapeau belge sur un rétroviseur et un drapeau tricolore sur l’autre. Ici, on traverse la frontière tous les jours, et on va faire ses courses en Belgique. 

Benjamin Saint-Huile l’a promis, il va inviter les élus d’Erquelinnes en Belgique à venir voir le match mardi soir sur écran géant à Jeumont, en espérant un nouvel exploit de Benjamin Pavard.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.