L'équipe de France féminine à l'entraînement.
L'équipe de France féminine à l'entraînement. © PhotoPQR/L'Est Républicain

Alors que l’équipe de France est au Canada pour disputer la Coupe du Monde, les BleuES jouent ce mardi soir leur premier match face à l’Angleterre. Les projecteurs sont souvent braqués sur les garçons, beaucoup moins sur les filles et pourtant, c’est aussi un vrai phénomène en France. Preuve en est dans le 14ème arrondissement de la capitale, sur la pelouse du CA Paris.

De la cour de récré aux pelouses des clubs

Sur le terrain, maillot de l’Angleterre sur les épaules, protége tibias et crampons au pied, les filles s'échauffent. Elles ont entre 10 et 19 ans, comme Anna, 14 ans, pour qui jouer dans la cour du collège avec les garçons, ne suffisait plus. Elle a pris sa licence cette année.

J'en avais marre de faire la gym, je voulais faire quelque chose de nouveau. C'est mon père qui me faisait jouer quand j'étais petite. J'adore ça ! A l'école ils me prennent plus au sérieux, il n'y a pas beaucoup de filles qui jouent en club alors ils se disent : 'elle va peut-être être plus forte qu'une fille qui joue jamais ou qui ne joue pas en club'.

Léa connaît aussi la pression des garçons, dans la cour d’école. Elle a 10 ans et ça fait déjà 3 ans qu’elle est licenciée au CA Paris. Elle rêve de devenir professionnelle.

C'est ma passion le ballon, c'est ma vie. Je joue beaucoup à l'école et souvent on me dit que pour une fille je suis vachement forte. Ils étaient choqués qu'une fille joue au foot, ils n'avaient jamais vu ça. Je marque beaucoup de buts alors ils ont changé d'avis.

Le long chemin vers la parité

La section féminine du CA Paris a été créée il y a six ans, et elle a déjà atteint les 130 licenciées. Leur coach s'appelle Wafa, joueuse historique du CA Paris, devenue éducatrice . Cette pionnière a vu le football féminin grandir à vitesse grand V.

Moi qui viens de quartiers où l'on ne s'attendait pas à voir des filles jouer au foot, aujourd'hui on en voit de plus en plus. C'est beaucoup plus accepté. Les clubs sont aussi beaucoup plus structurés. Il y a encore beaucoup de chemin à faire mais on aura peut-être un jour une égalité homme-femme.

Mais on est encore loin de la parité. Pour l’instant,les féminines ne représentent que 4% des licenciés en France. Et pourtant, l'année dernière, le nombre de licences a explosé : près de 20 % d’augmentation par rapport à l'année précédente.

L'effet "Equipe de France"

Cet engouement pour le football féminin s'explique d'abord par l’effet "Equipe de France". Ce qui a marché pour les hommes fonctionne pour les femmes... Au classement FIFA, les françaises sont passées de la 10ème place il y a six ans, à la 3ème place aujourd’hui ! Grâce notamment à une 4ème place lors de la dernière Coupe du Monde en 2011 et aux Jeux Olympiques en 2012.

Alors forcément, les médias s’intéressent à elles, les matchs sont retransmis, on voit de plus en plus les joueuses sur les plateaux de télévision et les stades se remplissent. Pas de doute, cette équipe féminine est devenue populaire, selon le Noël le Graët, le président de la fédération française de football.

Depuis trois, quatre ans, on est à guichets fermés dans beaucoup de villes. On est aujourd'hui sur des fréquentations qui sont entre 10 et 20 000. C'est le bon moment pour développer le nombre de licenciées. Notre objectif était de 100 000, on en est aujourd'hui à 80 000.

La Coupe du Monde 2019

La Coupe du Monde féminine en 2019 aura lieu en France et cela devrait faire exploser la pratique du football féminin, comme ça a été le cas en Allemagne. Ce pays a dépassé les 250.000 licenciées et une joueuse européenne sur 5 est Allemande .

La France va certainement s’inspirer de son voisin allemand d’ici 2019. C’est même déjà le cas expliqueBrigitte Henriques , ancienne internationale et secrétaire générale de la fédération française de football.

Ca fait un moment qu'on échange avec la fédération allemande, surtout au niveau des animations. On va s'inspirer de l'Allemagne mais on sait aussi faire et je peux vous dire que ça va rayonner partout, que ce soit dans les écoles, les villes ou dans les clubs.

Signe que cela bouge beaucoup autour de foot féminin, le célèbre jeu FIFA sur consoles a annoncé que 12 sélections féminines feront leur apparition dans la prochaine édition, qui sortira en septembre, dont l’équipe de France !

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.