Reportage à Londres, au lendemain de législatives organisées en Grande-Bretagne moins d'une semaine après des attentats qui ont fait huit morts à London Bridge et Borough Market.

The London Bridge
The London Bridge © Radio France / Marion L'Hour

Ce qui frappe c’est le contraste, entre la vie qui reprend peu à peu, et cette image encore à la sortie sud du pont de London Bridge, là où la camionnette a déboulé…

Des hommages sur le Borough Market
Des hommages sur le Borough Market © Radio France / Marion L'Hour

Près des brassées de fleurs multicolores déposées par les passants, famille et amis d’une des victimes françaises lui rendent hommage en silence. Ils déposent une fleur, ou un message près de sa photo encore scotchée à un monument. A mi-voix certains évoquent cet angevin bon vivant qui s’apprêtait à faire le tour du monde.

A quelque pas, plus près du Borough Market, le fast-food Leon vient lui de rouvrir ses portes. John Vincent a remis son tablier rayé et s’affaire avec son équipe.

En moins d’une demi-heure, on passe du Southwark bobo à Barking, banlieue est populaire où habitait Khuram Butt, l’un des terroristes de l’attentat du London Bridge. Entre une mosquée, une église et un temple sikh, se trouve le bureau de vote. A l’entrée le militant du labour, pakistanais d’origine, parle à peine anglais.

Et l’on croise, Marie, citoyenne désabusée, qui se plaint des infrastructures, quand d’autres préfèrent chercher un bouc émissaire : selon le maire de Londres, le nombre d’actes anti-musulman a été multiplié par cinq, lundi par rapport à la moyenne annuelle.

"No multiculture, thanks" : des autocollants sur les boites aux lettres témoignent d'une situation qui se tend, même à Londres
"No multiculture, thanks" : des autocollants sur les boites aux lettres témoignent d'une situation qui se tend, même à Londres © Radio France / Marion L'Hour

La presse britannique rapporte des insultes, voire des passage à tabac. Mais, signe que le sujet est délicat, malgré nos efforts, impossible d’en parler ouvertement avec un représentant du culte musulman.

L'équipe
  • Marion L'HourJournaliste au service économique et social de France Inter
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.