Reportage dans la ville qui a mis, au 1er tour de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron au même niveau, mais qui a aussi fait la fête pour les volleyeuses.

 La fête à Mulhouse, après la victoire des volleyeuses
La fête à Mulhouse, après la victoire des volleyeuses © Radio France / Mathilde Dehimi

Au premier tour, la ville avait choisi de placer Emmanuel Macron en tête, avec seulement 17 voix d'avance sur Jean-Luc Mélenchon. Au deuxième tour, beaucoup disent avoir reporté leur voix sur Emmanuel Macron par défaut, pour faire barrage au Front National, et se montrent encore sceptiques. En tout cas le nouveau président a été élu à Mulhouse avec 70% des voix, contre un peu moins de 30% pour Marine Le Pen (et 33,08 % pour l’abstention).

Les quartiers habitués à voter Les Républicains ont choisi le candidat de En marche!. Mais "on restera vigilants", "on attend de voir", "c'était surtout un vote contre, mais on est sur nos gardes", disent-ils.

De leur côté, les militants En marche, très attachés à des candidatures en provenance de la société civile, attendent la validation des investitures. Ils savent qu'il faudra de nouveau convaincre rue par rue pour les législatives.

Les adhérents du FN 68 n'ont pas vraiment fait la fête dimanche soir à Mulhouse, mais ils sont satisfaits du très bon score de Marine Le Pen, qui n’a jamais fait autant de voix (42.03 %) dans le Haut-Rhin. Ils attendent eux aussi les législatives pour valider ce qu'ils considèrent comme une "bonne dynamique".

La vraie fête à Mulhouse ce n'était pas pour la présidentielle où seuls quelques coups de Klaxon ont retenti, mais pour les volleyeuses de l’ASPTT Mulhouse, championne de France pour la première fois. Une vraie belle fête en ce jour d'après, sur la place principale de Mulhouse.

► LIRE AUSSI | France Bleu Retour à la maison triomphal pour les volleyeuses de Mulhouse sacrées championnes de France

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.