quelques heures passées avec une personne âgée
quelques heures passées avec une personne âgée © Fotolia/chaiyon021

Premier épisode de notre nouvelle série de zoom consacrée toute cette semaine aux bénévoles de l’été, ces jeunes et moins jeunes qui ont décidé de s’engager, généralement dans des associations. Et nous commençons avec le portrait d’une jeune bénévole : Sophia Jlit. Elle a décidé d'accompagner des personnes âgées isolées ou en difficulté.

A 22 ans, Sophia Jlit, n’avait encore jamais eu l’occasion de s’engager comme ça dans une association, de donner de son temps. Etudiante à Lyon en master de droit notarial, elle recherche pour la rentrée un stage dans une étude. Mais, en juillet et en août, elle restait à Lyon.

Sophia Jlit

A défaut de pouvoir donner de l'argent, je voulais donner du temps

Son temps, ce sont quelques heures passées avec une personne âgée. C’est tout simplement par une publicité qu’elle a connu Les Petits Frères des Pauvres, une association non-confessionnelle, laïque, d’entraide et de soutien aux personnes âgées en situation d’isolement. Cet été par exemple, aux moments forts des grosses chaleurs à Lyon, l’association a permis de limiter les effets de la canicule.

Sophia, elle, se rend à domicile.

Cette personne se sentait vraiment seule. Je suis là pour elle, pour égayer sa journée

Les personnes âgées isolées sont accompagnées, une heure ou deux dans la journée

Marie-Reine, par exemple, vit seule depuis longtemps à Villeurbanne. Une mauvaise chute, cet été, l’immobilise en plus sur un fauteuil roulant. Des bénévoles qui passent chez elle ou qui lui ont rendu visite pendant son hospitalisation, elle en a besoin et surtout, ils lui apportent beaucoup.

Marie-Reine

Ne serais-ce que moralement j'ai besoin de quelqu'un, car sinon on pète les plombs

__

Sophia Jlit s’est engagée parce qu’elle supporte mal que des personnes âgées restent seules, été comme hiver. Et puis.

Pour Sophia, cette relation est vraiment bénéfique

Ils nous apportent plus que ce qu'on leur apporte

Et concernant le bénévolat, c’est certain, Sophia continuera et espère que d'autres jeunes se joindront à elle car les personnes âgées demandent ce qu'elles appellent "un petit rayon de soleil" explique-t-elle.

__

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.