règlement de comptes à marseille
règlement de comptes à marseille © reuters

Dix jours après la débâcle aux municipales, le PS marseillais peine à se remettre en ordre bataille. Même en présentant un ministre, la gauche a tout perdu à Marseille. Y compris le conseil général, dont le président Jean-Noël Guérini claque la porte.

Dur à vivre pour les militants PS locaux. Depuis Deferre, ils sont actifs dans l'une des fédérations socialistes les plus puissantes de France. Ils ont fait et défait les Premier secrétaires. Mais ajourd'hui, les adhérents sont en déroute : ils sont moins de 2.000 et s'inquiètent du manque de réaction de leur fédération après l'échec municipal.

Certains assurent qu'il faut désormais tout remettre à plat au PS marseillais. En commençant par dissoudre le conseil général, dirigé par le désormais dissident Jean-Noël Guérini et ses démêlés avec la justice. Mais Patrick Menucci a beau avoir dénoncé le système Guérini, la co-gestion avec FO et le clientélisme, cela n'a pas suffi à convaincre les électeurs.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.