Après Paris, c’est la cité phocéenne qui accueille le plus de rencontres de la coupe du monde de rugby ! Samedi, les All blacks y ont battu l'Italie, 76 à 14. Les joueurs néo-zélandais fascinent. Les marseillais ont très peu pu les approcher. Comme toutes les équipes majeures du tournoi, les blacks vivent barricadés. Mais ils ont accepté dimanche dernier de participer à une cérémonie d'accueil, plus de 300 personnes les ont acclamés devant la mairie. Ils ont traversé le vieux port sur le ferry-boat et les gens ont apprécié leur décontraction, leur disponibilité. Mais depuis c'est verrouillé. Ils sont installés dans un grand hotel au bord de l'eau. Le personnel de ce 4 étoiles est unanime : les blacks sont cool. Seule contrainte selon le directeur Domenico Basciano : les nourrir. Ils mangent à longueur de journée (interview). Pour l'instant, on ne peut pas non plus les approcher à l'entraînement. C'est huis clos quasi-total. 20 minutes pas plus pour la presse. Mais comme on est à Marseille, les petits malins ne manquent pas (interview). Cela dit, il y a des animations autour de la présence des blacks. Et la plus pédagogique pour faire connaître ce sport, c'est le beach rugby, qui se pratique sur le sable, sur les plages du prado. Dans une ville où le football écrase les autres disciplines, les gamins qui jouent au rugby ne sont pas peu fiers de se différencier des manchots, des footeux (interview). La présence des blacks à Marseille est pour Lionel Laugier, qui organise ces parties sur le sable, porteuse de valeurs fortes (interview). Ce qui est étonnant à Marseille, c'est que le gouvernement néo-zélandais s'est impliqué dans ces animations. C'est effectivement Auckland qui finance les démonstrations de pirogue maori, les cours de cuisine et la tournée d'une troupe traditionnelle. Madame l'ambassadeur en France, Sarah Dennis, explique qu'un petit pays comme le sien doit se servir de la renommée des blacks pour mieux se faire connaître (interview). Et le meilleur pour la fin, une démonstration et une leçon de Haka, qui a enchanté les petits marseillais (son). Le prochain match des néo-zélandais, ce sera samedi à Lyon. Les All blacks joueront contre les Portugais. Un dossier de Thierry Fiorile, correspondant à Marseille.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.