Demain, cela fera un an jour pour jour que les gendarmes recherchent Antoine, 6 ans, à Issoire près de Clermond-Ferrand. Antoine a rejoint Estelle Mouzin, Marion Wagon et d’autres sur les affichettes des enfants mystérieusement disparus. Certaines de ces disparitions de mineurs remontent à plus de 20 ans. Ecoutons d’abord le témoignage du père d'Estelle Mouzin. Il attend des informations sur sa fille depuis maintenant 6 ans et demi. Comme d'autres parents dans la même situation, dans un premier temps, il a dû affronter la suspicion des enquêteurs. Depuis, il a monté une association, un site internet. Plusieurs fois, il a dû faire face à de fausses révélations dans la presse. Et pourtant, il tient, année après année, sans verser dans le militantistisme ou l'obsessionnel. Pour Eric Mouzin, l'espoir ne peut pas servir de béquille (interview). Le service central qui travaille, entre autres, sur les enlèvements, est à Nanterre. L'OCRVP est dirigé par le commissaire Frédéric Malon. Les 60 policiers de son office peuvent épauler les enquêteurs de terrain mais ils ne travaillent pas tous sur les enlèvements. Ils n'ont pas de base de donnée à proprement parler, seulement quelques statistiques sur la réalité des disparitions de mineurs (interview). Depuis 2006, il existe le fameux dispositif « Alerte enlèvement ». Il a été déclenché 8 fois. C'est l'une des évolutions récentes. L'autre, c'est le téléphone européen, le 116 000, mis sur pied cette année pour soutenir les familles. Ces évolutions sont souvent portées par les associations de parents. Elles sont nombreuses, parfois influentes. L'APEV, par exemple, a ses propres enquêteurs. Elle réalise aussi les affiches des disparus, avec parfois le logiciel pour vieillir les visages, explique le directeur de la fondation pour l'enfance, Arnaud Gruselle (interview). Certaines associations comme celle d'Eric Mouzin demandent encore des évolutions, notamment une structure sur le modèle britannique, qui pourrait être proche des enquêteurs, mais avec l'oeil des familles, pour faire avancer les dossiers et améliorer les connaissances dans le domaine statistique et criminel. _____ Un dossier d’Etienne Monin.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.