Le mystérieux tableau "Judith et Holopherne" a été retrouvé dans un grenier de Toulouse il y a cinq ans. Vendu aux enchères le 27 juin 2019, il a soulevé une large controverse à propos de son auteur : le Caravage aurait-il peint ce chef d'oeuvre ?

Le tableau Judith et Holopherne est un clair-obscur unique en son genre. Retrouvé dans un grenier entre deux sommiers, ce tableau perdu pendant trois siècles représente une scène de décapitation. Il n'est pas signé, un fait qui ne serait pas étonnant s'il a été créé par le Caravage qui ne signe jamais ses œuvres. Après une analyse des pigments, de nombreux experts jugent que c'est le Caravage qui a peint la toile. Cependant, certains peinent à reconnaître le style du peintre italien.

Après sa découverte, l’État français a classé en 2016 la toile « trésor national », empêchant sa vente à l’étranger jusqu’en novembre 2018. Une période de deux ans pendant laquelle il n'en a pas profité pour acquérir le tableau. Le manque de certitude sur son authenticité a notamment joué dans la décision de l’État de ne pas se porter acquéreur. 

Le tableau a finalement été cédé à un acheteur étranger pour plus de cent millions d'euros sans qu'il n'y ait d'enchères.

Cette chronique est une rediffusion du 24 juin 2019. Pour écouter, réécouter Le zoom de la rédaction, cliquez ici.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.