Ouverte en 2002, à la pointe sud-est de Cuba, par l’administration Bush fils, la prison de Guantánamo héberge 40 prisonniers, surveillés par 1 800 militaires américains et 200 civils

Ouverte en 2002 à la pointe sud-est de Cuba par l’administration Bush fils, la prison de Guantanamo héberge 40 prisonniers, surveillés par 1 800 militaires américains et 200 civils
Ouverte en 2002 à la pointe sud-est de Cuba par l’administration Bush fils, la prison de Guantanamo héberge 40 prisonniers, surveillés par 1 800 militaires américains et 200 civils © Maxppp / Newscom/picture-alliance/DPA/Maren Hennemuth

Guantanamo, prison la plus chère du monde, a ouvert il y a un peu plus de 18 ans et c’est là-bas que s'est tenu le procès de cinq commanditaires des attentats du 11-Septembre.

Carol Rosenberg, journaliste du New York Times, y passe une à deux semaines par mois, à dormir sous une tente installée à Camp Justice. Elle est sans aucun doute la personne qui connait le mieux Guantánamo : "Jusqu’à 780 prisonniers sont passés par là. Neuf sont morts ici, raconte-t-elle. Certains ont été renvoyés chez eux. Quelques uns ont été condamnés. Et aujourd’hui il n’y a plus que 40 détenus. Neuf doivent répondre de crimes de guerre. Tous les autres sont ici sans charge, considérés comme prisonniers de guerre, la guerre contre le terrorisme".

La base navale abrite 6 000 personnes au total, dont 1 800 gardiens et 200 civils uniquement affectés à la surveillance de 40 détenus aujourd’hui. Le coût de Guantánamo est astronomique.

Reportage de Grégory Philipps

> Rediffusion du Zoom du 20 février 2020

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.