Cela semblait impossible mais l'utopie est devenue réalité. Des habitants de Vaulx-en-Velin, près de Lyon, font construire l'immeuble qu'ils partageront pour leurs vieux jours.

Marcelle, Chantal et Patrick ont entre 60 et 70 ans. Ils suivent de très près le chantier de leur immeuble collaboratif.
Marcelle, Chantal et Patrick ont entre 60 et 70 ans. Ils suivent de très près le chantier de leur immeuble collaboratif. © Radio France / Mathilde Dehimi

Pendant des années, ils ont mené une réflexion sur comment bien vivre ensemble et regardent avec distance les programmes des candidats à la Présidentielle sur le vieillissement.

Le projet de l'association Chamarel est né d'une discussion sur le poids que représente pour les enfants l'accompagnement de leurs parents dépendants. Sept ans plus tard, ils suivent de près l'évolution des travaux de l'immeuble de quatre étages construit dans le quartier des barges de Vaulx-en-Velin, près de Lyon.

Immeuble coopératif et écologique

Cet immeuble est coopératif et écologique, isolé par de la terre, de la paille puis des tuiles. Conseillés par la fédération Habicoop, ils ont d'abord dû convaincre les banques de les financer sur cinquante ans, une durée de crédit tout à fait inhabituelle. Le budget de 2,5 millions d'euros est complété par un apport personnel de 30 000 euros en moyenne par sociétaire et par des subventions publiques.

L’emménagement des premiers locataires est prévu  dès cet été après sept ans de travail de l’association Chamarel pour convaincre de son projet.
L’emménagement des premiers locataires est prévu dès cet été après sept ans de travail de l’association Chamarel pour convaincre de son projet. © Radio France / Mathilde Dehimi

Chaque habitant est à la fois coopérateur de l'association qui gère l'immeuble et locataire pour un loyer de 400 euros par mois (plus 200 euros d'épargne mensuelle). A son départ, ses héritiers recevront la part du sociétaire mais ne pourront revendre le logement. C'est l'association qui trouvera un nouveau locataire :

L'habitat doit être un bien commun, loin du système spéculatif des maisons de retraites et résidences aménagées.

Développement de ces modèles habitats collaboratifs

L'emménagement des 18 habitants est prévu cet été. Il y a quatorze T2 et deux T3 plus des espaces collectifs importants (buanderie, cave, bureau, chambres d'amis...). Ils attendent des hommes politiques qu'ils facilitent le développement de ces modèles habitats collaboratifs. Il manque notamment aujourd'hui des décrets d'application à la loi Alur.

Le nombre de personnes de plus de 60 ans en situation de dépendance varie de 1,2 million (nombre de bénéficiaires de l'allocation personnalisée d'autonomie) à 3,3 millions si l'on suit les chiffres du Conseil d'analyse économique. La plupart des candidats ont développé leur programme sur le vieillissement et la perte d'autonomie. Certains proposent un développement des places en EHPAD, d'autres un renfort des mesures d'aides au maintien à domicile.

RÉÉCOUTEZ | Retrouver tous nos reportages sur notre carte interactive

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.