Les Anglo-saxons les appellent des cold cases, la police française préfère « affaires non-résolues » et elles sont le sujet du zoom ce matin.

Fin janvier, deux affaires de meurtres, vieilles de 13 et 27 ans, ont été résolues à Lyon et Strasbourg, et ces dossiers sont de parfaites illustrations des avancées que permettent les progrès technologiques...

Par Franck Cognard.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.